Yamaha EMF : ce scooter électrique échange sa batterie en quelques secondes pour se recharger

 

Yamaha a levé le voile sur un nouveau scooter électrique qui s’appuie sur le système de batterie interchangeable de l’incontournable Gogoro.

Yamaha EMF
Source : Yamaha

Le constructeur japonais Yamaha poursuit son petit bonhomme de chemin sur le marché des scooters électriques. Un chemin qui ne le mène pas forcément dans nos contrées, et qui se limite parfois au marché asiatique : en témoigne la sortie du Yamaha EC-05 ou du e-Vino. Bien que l’on espère voir débarquer les E02 et E01 en Europe en 2022.

L’entreprise nipponne va renforcer son catalogue au cours de millésime avec un nouveau modèle répondant au nom de Yamaha EMF. Ce scooter a pour particularité de s’appuyer sur le système de batterie interchangeable de Gogoro, leader incontesté sur ce marché, à la fois dans son pays natal à Taïwan et dans le monde.

Taïwan, le pays des batteries interchangeables

Travailler aux côtés de Gogoro relève d’une stratégie intelligente, d’un pari sur le long terme et d’une garantie en matière d’infrastructures. Pour vous donner une idée, le nombre de GoStations — où l’on échange sa batterie par une nouvelle en quelques secondes lorsque la sienne est épuisée — à Taïwan va bientôt dépasser celui des stations-service.

Ce constat est d’ores et déjà valable à Taipei, précise Electrek. En France, Zeway tente de devenir le Gogoro européen en reprenant la même formule du géant asiatique, bien que la population n’ait pas encore vraiment adopté ce système de batterie interchangeable. À Taïwan, c’est tout le contraire.

Yamaha EMF
Source : Yamaha

Vous comprendrez pourquoi le Yamaha EMF se limitera au départ au marché taiwanais, qui coche toutes les cases (demande, stations) pour garantir un minimum de succès. Ce scooter électrique n’a pas encore été révélé dans son intégralité, malgré quelques caractéristiques communiquées par la marque.

Véloce

Il faudra par exemple compter sur un moteur de 7,6 kW, des freins à disque hydrauliques et un système CBS (Combined Brake System) qui actionne les freins avant et arrière simultanément au moment d’appuyer sur l’une des manettes. Le 0 à 50 km/h est quant à lui abattu en 3,5 secondes : de quoi assurer de belles accélérations en ville.

Au niveau des jambes, le Yamaha EMF comporte un porte-gobelet et un espace pour ranger de petits objets. Et c’est bien tout ce qu’il y a à se mettre sous la dent en matière de spécifications techniques. En attendant d’en savoir plus à son sujet.

Attendu pour la fin de l’année 2022, le scooter électrique Nito Cargo & Share veut apporter une nouvelle solution durable pour le transport de personnes et de marchandises en environnement urbain.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles