ORA Ballet : la Coccinelle est de retour, avec une version 100 % électrique… destinée aux femmes

 

Le constructeur chinois ORA démarre la commercialisation de la voiture électrique Ballet. Au programme : un revival et la Volkswagen Coccinelle et des "fonctionnalités" vraiment sexistes.

Ora Ballet-00002

On commence à bien connaître le constructeur chinois ORA, qui commercialise la Funky Cat dans laquelle nous avions pu monter à bord. Celle-ci doit d’ailleurs être commercialisée en Europe d’ici à la fin de l’année. Le constructeur refait parler de lui, avec sa Ballet, une copie de la Coccinelle de Volkswagen, mais en taille XXL et, surtout, avec des fonctionnalités qui ne devraient pas passer en Europe.

Une grosse Coccinelle

La Coccinelle originale de Volkswagen n’est plus en vente depuis plusieurs dizaines d’années, mais elle a marqué plusieurs générations, au point que le constructeur allemand a sorti deux versions remastérisées, les New Beetle et Beetle, quelques années auparavant, mais qui ne sont plus produites depuis 2019. C’était sans compter sur les Chinois, et plus particulièrement ORA, qui redonne une seconde jeunesse à la Coccinelle avec sa Ballet. Les dimensions sont différentes, avec une voiture moins compacte, avec 4,4 mètres de long, 1,8 mètre de large et 1,6 mètre de hauteur.

En matière de design, on est davantage sur la Coccinelle originale que sur les New Beetle ou Beetle avec un style néorétro assumé. Niveau motorisation, la ORA Ballet repose sur un moteur électrique disposé sur l’essieu avant, d’une puissance de 126 kW (171 ch) avec une vitesse limitée à 155 km/h. Deux options de batteries sont proposées : 49,9 kWh pour une autonomie CLTC de 401 km ou 60,5 kWh pour augmenter l’autonomie à 500 km. L’intérieur ressemble beaucoup à celui de la Funky Cat, avec beaucoup de couleurs et d’espace ainsi que la présence de deux écrans dont l’écran central de 12,3 pouces.

Conduite autonome… et fonctionnalités pour les femmes

La voiture est équipée du système de conduite autonome de niveau 2 du constructeur, du parking automatique, des sièges chauffants et du volant chauffant. Jusque-là, rien de bien inédit. Mais le constructeur chinois est allé un peu trop loin et propose deux fonctionnalités qui devraient faire parler d’elles. La première, c’est une caméra selfie pour prendre des photos dans la voiture. Bon, pourquoi pas.

En revanche, la fonctionnalité « Warm Man Mode» semble pratique, mais aurait pu être nommé autrement. Il s’agit d’activer les sièges chauffants pour réduire les douleurs menstruelles. Dans la console centrale, on trouve un espace dédié au rangement du maquillage… Enfin, coup de grâce, la fonctionnalité baptisée « Lady Driving Mode » active la conduite autonome, le parking automatique et la marche arrière activée par la voix. Comme si une femme ne savait pas conduite… une fonctionnalité utile à tout le monde et c’est donc sexiste de la réserver aux femmes.

Une arrivée prévue en Europe ?

L’ORA Ballet est commercialisée à partir de 193 000 yuans (soit environ 29 000 euros) et jusqu’à 223 000 yuans (soit environ 33 000 euros). Actuellement, il n’est pas prévu de voir arriver cette fausse Coccinelle sur nos routes, mais ce n’est pas impossible puisque le constructeur chinois veut se placer durablement en Europe. On imagine une réaction juridique assez vive de la part de Volkswagen dans ce cas. Un peu à l’image de la bataille entre Citroën et Polestar qui fait rage en ce moment.

À l’occasion du salon EVS35 d’Oslo dédié aux voitures électriques, nous avons pu faire connaissance avec la Ora Funky Cat venue de Chine. Nous sommes montés à bord de cette future concurrente des Fiat 500…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles