Le directeur de la division véhicule électrique de Renault, en la personne de Gilles Normand, n’a pas été avare en informations auprès du média britannique Autocar : une « version spéciale » de la City K-ZE devrait ainsi débarquer en Europe.

Indisponible dans nos contrées françaises, la Renault City K-ZE a en effet été spécialement imaginée pour le marché chinois. Ce petit SUV du segment A embarque une motorisation 100 % électrique, pour un prix dérisoire comparé aux concurrentes du secteur : 7 800 euros (avec bonus écologique) après conversion, si l’on se réfère aux chiffres d’Automobile Propre.

Une « version spéciale » en approche

Celle qui a fait ses premiers pas au Salon automobile de Shanghai en avril 2019 devrait d’ailleurs traverser les frontières chinoises et s’inviter sur nos routes européennes, comme l’affirme Gilles Normand, directeur du pôle véhicule électrique au sein de l’entreprise tricolore. « Une version spéciale du K-ZE arrivera en Europe », a-t-il déclaré au média britannique Autocar.

Pour l’occasion, ce crossover urbain subirait plusieurs remises à niveau, tant sur le plan de l’équipement que de la sécurité. Mais surtout, son autonomie actuelle de 250 kilomètres, selon le cycle d’homologation NEDC, pourrait être légèrement rehaussée. Bien que M. Normand ne juge pas nécessaire la présence d’un rayon d’action débordant pour un véhicule avant tout destiné à la ville.

Des estimations tarifaires encourageantes

Aussi, une autonomie modeste permet au fleuron français de contrôler la grille tarifaire de son produit. Encore trop onéreux, les derniers véhicules « zéro émission » introduits dans l’Hexagone séduisent généralement par leurs caractéristiques, mais non par leur prix. D’après les estimations du média français susmentionné, la City K-ZE européenne pourrait avoisiner les 15 000 euros, soit un coût bien plus faible que ses potentielles rivales.

Renault officialise sa nouvelle ZOE : design plus abouti et performances améliorées