Kia travaillerait sur une micro-citadine électrique inspirée de la Citroën Ami sans permis

En s'inspirant de l'Ami, Kia ne se ferait pas que des copains...

 

À en croire les propos du chef des opérations Europe de Kia, en la personne d’Emilio Herrera, le constructeur automobile sud-coréen chercherait à développer une micro-citadine électrique à un prix ultra compétitif. Et l’intéressé ne le cache pas : la Citroën Ami est scrutée de très près par ses équipes.

La micro-citadine électrique de Kia a déjà le droit à un concept visuel

La micro-citadine électrique de Kia a déjà le droit à un concept visuel // Source : Auto Express

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Citroën Ami électrique a fait son effet en Hexagone et en-dehors des frontières françaises. La micro-citadine de la marque tricolore, accessible dès l’âge de 14 ans avec un BSR ou un permis AM, a en effet tapé dans l’œil d’un certain constructeur sud-coréen, Kia. Mieux : le quadricycle électrifié aurait même donné des idées à ce dernier.

Emilio Herrera, COO (Chief Operating Officer) de Kia Europe, s’est confié dans les colonnes d’Auto Express pour s’exprimer à ce sujet. Et l’intéressé n’a pas été avare en informations : le fabricant asiatique chercherait lui aussi à construire une micro-citadine électrique. La conception de l’Ami n’est pas la seule à avoir pesé dans la balance, puisqu’un sondage cité par M. Herrera aurait visiblement éclairé les lanternes des dirigeants.

Un véhicule 100 % électrique avec une petite autonomie

« Aujourd’hui, les gens ont envie de sentir en sécurité. Nous l’avons clairement constaté suite à un sondage effectué après le coronavirus, en Chine, et selon lequel les utilisateurs étaient passés du transport public au transport privé », affirme-t-il. « C’était vraiment clair : le transport privé est grimpé de 34 % avant la crise à 65 % après la crise. Donc, 65 % des Chinois choisiraient leur voiture privée [pour se déplacer] », poursuit le haut placé.

De ce postulat-là est donc né ce nouveau projet. « Nous étudions déjà la possibilité de développer une toute petite citadine pour une utilisation urbaine. Nous y voyons un grand potentiel. Le type de voiture que nous visons est 100 % électrique, doté d’une petite autonomie et utilisable uniquement dans un environnement urbain », confie le directeur des opérations.

Location à la semaine ou au mois

Et d’enchaîner : « Notre projet se penche sur ce que l’on appelle les véhicules L6 et L7, soit le genre d’automobile qu’est l’Ami. C’est quelque chose que l’on étudie actuellement, car nous pensons que ça pourrait être une alternative aux transports publics, à condition que ce soit lancé à un prix très similaire à ces derniers ».

À ce titre, Emilio Herrera imagine déjà le futur business model du concept, qui pourrait se matérialiser par un « modèle d’abonnement, ou une location pour une semaine ou un mois », distille-t-il. « Ça doit donc être flexible comme les transports publics. Nous réfléchissons vraiment à des tarifs mensuels très bas afin d’être compétitifs. Et l’Ami est l’un des véhicules que nous examinons avec attention ».

Après une introduction partielle de la Citroën Ami en février dernier, la marque aux chevrons a levé le voile sur l’ensemble de ses finitions, équipements et grilles tarifaires à l’achat et en location. Pour rappel,…
Lire la suite

Les derniers articles