Cadillac Lyriq : est-elle vraiment la voiture électrique de luxe qu’elle prétend être ?

 

La Cadillac Lyriq est présentée comme une voiture électrique de luxe à part entière. Vraiment ?

Le Cadillac Lyriq

Le Cadillac Lyriq // Source : Cadillac

Une expérience de luxe, une voiture de luxe : chez Cadillac, le projet Lyriq tourne autour du luxe. Et la marque compte bien nous le faire comprendre au travers de son dernier communiqué de presse qui apporte quelques nouvelles informations au sujet du SUV électrique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le mot « luxe » est un terme récurrent.

Ici, la filiale de General Motors tente en fait de donner un caractère exceptionnel et somptueux à sa future voiture électrique. Après tout, la philosophie même de Cadillac porte sur le luxe. C’est ici son moyen de se démarquer de la concurrence et de se créer une image haut de gamme.

Une voiture de luxe… à 60 000 dollars

Mais une question demeure : la Cadillac Lyriq a-t-elle réellement l’étoffe d’une voiture de luxe ? Le luxe est un concept généralement associé à la rareté, voire à l’inaccessible dans certains cas. Un concept où l’émotion a une place de choix et où les tarifs atteignent parfois, voire souvent, les sommets.

Or, la Cadillac Lyriq ne se classe pas dans cette catégorie de produits au regard de son coût de lancement. Avec un prix de 59 990 dollars, le SUV électrique se situe ici au milieu de la mêlée, entre une Audi Q4 e-tron vendue autour des 45 000 euros et une Tesla Model Y Performance commercialisée à 70 000 euros.

Sur le papier, la Cadillac Lyriq s’adresse donc à un public relativement large. Tout ce que ne fait pas le luxe, en somme. Pour se rattraper, le véhicule cherche à s’accaparer les codes du luxe au travers de marqueurs esthétiques forts : GM évoque par exemple une calandre en cristal noir et des phares à LED à l’éclairage « chorégraphié ». Pourquoi pas.

Un intérieur impressionnant, mais pas inédit

Plus globalement, le look du Cadillac Lyriq parvient à séduire : son style a indéniablement du cachet, mais peut-être pas suffisamment pour le catégoriser comme un véhicule de luxe. Finalement, General Motors a voulu concevoir une voiture grand public dont les lignes esthétiques doivent certes se démarquer, mais aussi rentrer dans des cases.

L’intérieur du SUV électrique est probablement l’élément le plus impressionnant du projet : comment ne pas rater l’écran OLED incurvé de 33 pouces, qui couvre la majeure partie du tableau de bord. Le système est en fait composé de trois écrans aux fonctions différentes. Mais l’effet de style est bel et bien présent, à n’en pas douter.

Mais là encore, cette immense dalle n’a rien d’unique sur le marché. La Byton M-Byte avait ouvert le bal en 2019 avec un écran de 48 pouces, lorsque la plus récente Mercedes EQS profite d’une dalle d’environ 55 pouces. Bref, la Cadillac Lyric n’a pas l’exclusivité sur ce type de technologie.

Des caractéristiques modestes

Le luxe ne rime pas forcément avec performances exceptionnelles. Les caractéristiques techniques du véhicule ne doivent donc pas autant être mises en perspective avec le concept du luxe. Mais le constructeur américain a tout de même fait un effort pour rendre son automobile attractive.

Pêle-mêle, la Cadillac Lyric profitera d’une transmission propulsion et d’une puissance de 340 ch (couple de 440 Nm), le tout associé à une batterie de 100 kWh qui lui offrira une autonomie d’à peine 500 kilomètres. Compatible avec de la charge rapide de 190 kW, son accumulateur peut retrouver 122 kilomètres en l’espace de 10 minutes de charge.

Finalement, la Cadillac Lyric n’a de luxe que son nom, ou du moins la marque à laquelle elle est associée. La Porsche Taycan peut davantage prétendre à ce titre honorifique, elle qui doivt en émoustiller plus d’un, à la fois dans l’imaginaire collectif et dans la réalité.

Les précommandes de ce véhicule électrique grand public ouvriront en septembre 2021, pour une production au premier semestre 2022 et un lancement début 2023.

Grâce au bonus écologique de 7000 euros valable jusqu’au 30 juin 2021, certains véhicules électriques plutôt onéreux de prime abord, peuvent passer sous la barre des 30 000 euros et devenir plutôt intéressants financièrement parlant, même par rapport à…
Lire la suite

Les derniers articles