ARM dégaine « Immortalis », le GPU qui va mettre du ray tracing sur votre mobile

Nvidia n'a qu'à bien se tenir !

 

Ce n'est pas une première dans l'industrie, mais c'est une première pour ARM. Le groupe a annoncé Immortalis, son premier GPU capable de prendre en charge nativement le ray tracing. Cette nouveauté devrait permettre d'orienter plus franchement le marché du smartphone Android (mais aussi celui des tablettes) vers une technologie désormais très répandue sur PC et consoles.

Immortalis-3
Annoncé ce 28 juin par ARM, Immortalis devrait marquer un tournant dans l’implantation du ray tracing sur smartphones et tablettes // Source : ARM

Si le ray tracing s’est déjà invité à quelques reprises sur nos smartphones ces derniers mois, notamment au travers du partenariat entre Samsung et AMD, il devrait s’y développer avec plus d’ardeur à l’avenir. Le géant ARM a dévoilé l’Immortalis-G715 : son premier GPU capable de prendre en charge nativement, et à un niveau matériel, cette technologie graphique de plus en plus commune sur PC et consoles de salon. En prenant le ray tracing à bras-le-corps, ARM devrait permettre de l’installer plus largement et durablement sur le marché des smartphones et tablettes Android. Cette annonce est donc importante pour le marché mobile, et tout autant pour les utilisateurs que les développeurs.

Dans le détail, on apprend que l’Immortalis-G715 est conçu à partir de la même base technique que les GPU Mali développés jusqu’à présent par ARM, mais il parvient à développer jusqu’à 15 % de performances en plus par rapport à la dernière génération de GPU Mali. L’Immortalis-G715 pourra aussi compter sur 10 à 16 cœurs en fonction de la configuration choisie, précise The Verge.

ARM pose des bases pour les années à venir…

ARM vante l’efficacité de son nouveau design qui parvient notamment à juguler la gourmandise énergétique du ray tracing. « Le problème c’est que les techniques de ray tracing peuvent consommer beaucoup d’énergie et occuper beaucoup d’espace sur un SoC », explique Andy Craigen, directeur de la gestion des produits chez ARM. « Cependant, le ray tracing sur l’Immortalis-G715 n’utilise que 4 % de la surface du cœur du shader, tout en offrant une amélioration des performances de plus de 300 % grâce à l’accélération matérielle ».

Source : ARM via The Verge

Reste que le ray tracing sur smartphone et tablette n’en est encore à ses débuts. En lançant ce GPU dès maintenant, ARM donne néanmoins les moyens aux fabricants de commercialiser, dès 2023, des smartphones équipés de l’Immortalis-G715. La balle sera alors dans le camp des développeurs qui devront créer des jeux et outils capables d’exploiter le GPU d’ARM comme il se doit.

« Nous pensons que cette technologie a toute sa place, mais cela prendra du temps », admet pour sa part Paul Williamson, un autre cadre d’ARM, qui estime pourtant que nous devrions profiter « d’expériences intéressantes sur mobile au cours de l’année prochaine ». À ce stade, Immortalis est déjà soutenu par Epic Games et son Unreal Engine, mais aussi par MediaTek et par le moteur Unity.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Sur son plan de route, ARM prévoit enfin de renforcer ses positions avec deux futurs GPUs gérant nativement le ray tracing : « Titan » et « Krake », attendus respectivement en 2023 et 2024. Notons par ailleurs que la firme continue de peaufiner l’expérience offerte avec ses GPUs Mali. Parallèlement à l’Immortalis-G715, la firme a lancé son nouveau Mali-G715. Outre une efficacité énergétique améliorée à hauteur de 15 %, ce dernier profite de la technologie VRS (variable rate shading) pour booster sensiblement ses performances en jeu.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles