La Kugoo S1 Pro est une trottinette électrique vendue aux alentours de 320 euros. Avec un prix si attractif, que nous réserve cet engin tout droit venu de Chine ? Réponse dans notre test complet.

Kugoo S1 Pro

NB. Rappelons que l’usage des trottinettes électriques est encadrée par le Code de la route qui autorise leur circulation sur les pistes cyclables et à titre exceptionnel uniquement sur les trottoirs.

Kugoo n’est pas un constructeur de trottinettes, mais un distributeur qui livre des produits génériques pour de nombreuses marques. La Kugoo S1 Pro correspond à une évolution d’un modèle déjà sorti il y a de cela quelques mois. L’appellation « Pro » est un clin d’œil à la Mi Electric Scooter Pro de Xiaomi, même si elles ne partagent pas la même grille tarifaire. Pour avoir déjà utilisé la Kugoo S1 premier du nom, j’ai quelques attentes concernant cette nouvelle itération. Mes premières exigences concernent la solidité et la sécurité que peut —  et doit — offrir ce produit . Ce n’était clairement pas le fort du modèle précédent, avec qui j’ai eu un petit accident à cause d’un système de freinage vraiment hasardeux. Voyons si cette trottinette profite de sérieux atouts pour devenir votre nouvel allié dans vos déplacements urbains.

Fiche technique

Faisons un petit point sur les caractéristiques de la Kugoo S1 Pro avant de nous lancer dans le test de celle-ci.

  • Dimensions lorsque dépliée : 105 x 45 x 160 cm
  • Dimensions lorsque pliée : 96 x 21 x 33 cm
  • Moteur : Brushless DC Motor 350 W
  • Batterie : 18650 Li-ion Pack Batterie, 7.8 AH
  • Autonomie : 30 km théoriques
  • Temps de recharge 4 heures
  • Poids : 11 kg
  • Poids autorisé : 120 kg
  • Vitesse de pointe 35 km/h
  • Roues : roues de 8 pouces avec des pneus pleins
  • Freins : double système de freinage, distance d’arrêt 4m.
  • Écran LCD
  • Prix : euros

Ce test a été réalisé avec une trottinette prêtée par le revendeur Geekmall

Un modèle « pro »

La Kugoo S1 Pro ressemble à n’importe quelle trottinette électrique de base. Elle se compose d’un d’un guidon avec des poignées pliables et d’une fourche qui peut également être rabattue sur le plateau. Tout ceci permet de la plier et de la ranger avec plus de facilité. Il faut tout de même prendre le coup de main et forcer un peu pour réussir à la plier. Elle pèse 11 kg et peut donc être transportée à bout de bras. Précisons que la hauteur du guidon se règle.

Le moteur se place du côté de la roue avant, les phares répondent présents à l’arrière et à l’avant, et une béquille a été intégrée. L’écran LCD affiche de nombreuses informations comme l’intensité de la consommation en temps réel, les choix de modes de conduite, le voyant du phare avant ou des clignotants si ceux-ci se trouvent activés, le nombre de kilomètres et le temps effectué de votre dernier voyage ainsi que la tension restante de la batterie. Cette petite dalle a l’avantage d’être parfaitement lisible, même sous le soleil. En dessous de celle-ci s’alignent plusieurs boutons pour activer le klaxon, les phares, mettre en tension la trottinette et choisir la vitesse.

Pour justifier son prix plus élevé que la S1 classique, la nouvelle trottinette de Kugoo accueille quelques nouveautés censées améliorer l’expérience. La batterie passe de 6 600 mAh à 7 500 mAh et promet 25 km théoriques. Le pneu arrière a lui été élargi pour garantir une plus grande stabilité. Le plateau bénéficie désormais d’une surface entièrement recouverte de grip pour éviter de glisser. Parlons-en, cette matière disparaît très rapidement. La trottinette à peine sortie de son emballage, certains membres de la rédaction l’ont essayé et certaines zones antidérapantes ont disparu…

Difficile sur un tel produit de vérifier les normes, mais celui-ci devrait résister à l’eau et aux éclaboussures. Cette nouveauté se remarque par l’ajout de points de silicone sur les parties électroniques. Même si en y regardant de plus près, ça donne un peu l’impression qu’ils se sont amusés à balancer de manière un peu hasardeuse ces protections… Je ne m’aventurerai pas à rouler sous la pluie ou dans des flaques d’eau.

Enfin, dernière évolution : les lumières disposées aux deux extrémités du guidon. Elles comportent un mode clignotant et un mode éclairé qui délivre de la lumière en permanence. Ce dernier est un sérieux atout qui apporte une meilleure visibilité de l’appareil et donc, plus de sécurité. Si vous vous baladez de nuit, vous vous ferez mieux remarquer par les autres véhicules et les piétons.

En ce qui concerne les clignotants, la pratique ne se montre pas à la hauteur de cette bonne idée. Pour les déclencher, il faut venir chercher leur bouton situé au bout du guidon, et donc retirer une main pour la conduite, ce qui s’avère aussi peu pratique que dangereux. Dommage !

La conduite

La Kugoo S1 Pro ne demande pas de prendre de l’élan pour la démarrer : en appuyant sur l’accélérateur, la trottinette s’élance directement. L’accélération n’impressionne pas, il faut rester un moment sur la gâchette pour que la machine atteigne la vitesse de pointe (25 km/h maximum) et cela vaut pour les trois modes. Sur un terrain plat, pas de souci, elle peut rouler jusqu’à 25 km/h.

Dans une côte elle se traîne. À ce propos, donnez bien de l’élan à la trottinette avant d’en attaquer une sinon vous n’arriverez pas au bout !

Les pneus, toujours pleins, jouissent cette fois d’une structure en nid d’abeille. Ces ouvertures devraient offrir une plus grande souplesse pour un meilleur confort. Notez que j’utilise le conditionnel… car dans les faits, la trottinette vibre beaucoup. Cela se ressent au niveau des pieds et du guidon. Les suspensions, pourtant présentes à l’avant comme à l’arrière, n’empêchent pas les secousses. Dois-je vous parler de la conduite sur les pavés ? C’est un véritable supplice.

Le frein moteur se révèle un peu capricieux. Quand vous êtes en pleine vitesse, il vaut mieux prévoir le moment où vous souhaitez vous arrêter ou aller moins vite. Il faut donner un bon coup de main pour que le véhicule daigne ralentir. On se retrouve donc parfois à piler pour réussir à freiner. Pour les urgences, le frein arrière peut prendre le relais avec un appui sur la roue arrière avec le pied. Celui-ci permet de s’arrêter assez rapidement. Mais le véritable problème qui se pose, c’est lorsque vous décélérez. Parfois cela suffit à réduire la vitesse, mais il arrive aussi que la trottinette ne réponde pas et continue sur sa lancée. Je me suis laissée surprendre à plusieurs reprises. C’est contre-intuitif et dangereux.

Pour résumer, la Kugoo S1 réagit un peu comme ça lui chante. Pas tellement confortable, la conduite n’a rien de très fluide, ni même de rassurant. Contrairement à une Xiaomi, je me suis sentie plus vulnérable et moins maîtresse de mon véhicule.

Une vingtaine de kilomètres plus tard

Avec sa batterie de 7 500 mAh, la trottinette propose une endurance d’environ 20 km, même en privilégiant la vitesse de pointe. J’ai remarqué que lorsqu’elle bascule sur la deuxième moitié de la charge, l’accélération se montre plus fainéante. Bon point, l’affichage LCD présente en temps réel votre consommation d’énergie.

C’est-à-dire que la jauge va baisser ou augmenter selon si vous accélérez ou ralentissez. Cela permet de donner une meilleure idée de l’état de la batterie, de calculer et d’adopter le meilleur comportement si jamais cela est nécessaire. Le boîtier de charge fourni avec le véhicule permet de faire regagner à ce dernier 100 % de ses capacités en moins de trois heures.

Prix et disponibilité

La Kugoo S1 Pro est déjà disponible chez différents revendeurs en ligne comme Amazon, Darty, la Fnac et Geekmall. Son prix oscille entre 299 euros et 330 euros selon les enseignes et les offres promotionnelles.

Note finale du test 3/10
La Kugoo S1 Pro s'accompagne de quelques bonnes idées. Elle se montre pratique en mobilité grâce à son petit poids et son système de pliage. Aussi, l'ajout de lumières sur les poignets du guidon assure une meilleure visibilité sur la route. Difficile toutefois d'oublier les défauts de ce produit.

La trottinette est vendue à un petit prix, et on comprend pourquoi ! La conduite n'offre pas autant de confort qu'une trottinette Xiaomi et son système de freins laisse à désirer. Difficile de conseiller un tel produit avec de tels doute concernant la sécurité. Générique, c'est bien le mot, vous voilà prévenu.
Points positifs
  • Son système de pliage pratique pour la transporter et la ranger
  • Son écran LCD complet et toujours lisible
  • Les lumières sur les poignets du guidon pour plus de visibilité
Points négatifs
  • Un système de freins capricieux
  • Des doutes sur son étanchéité
  • Une accélération un peu molle
  • Une trottinette qui vibre pendant la conduite