Canyon : deux nouveaux vélos électriques de ville et un étonnant quadricycle branché à pédales

Canyon voit grand

 

Le constructeur allemand Canyon a levé le voile sur deux nouveaux vélos électriques dédiés à la ville : les Commuter:ON et Precede:ON, dont la fiche technique intéressante tranche avec leur prix exorbitant.

Canyon

Avec l’explosion des vélos mécaniques et électriques depuis maintenant plusieurs mois, les constructeurs demeurent sur le pied de guerre pour proposer de nouvelles solutions à une demande grandissante. Du côté de l’Allemagne, le fabricant Canyon propose d’ores et déjà plusieurs dizaines de modèles aux consommateurs, parmi lesquels neuf deux-roues électrifiés.

Quand on arrive en ville

Et comme le fait remarquer le site spécialisé Electrek, la marque d’outre-Rhin a ajouté deux nouveaux produits à son offre électrique, que sont les Commuter:ON et Precede:ON. Ce binôme se destine avant tout à la ville, prévient la firme allemande. L’idée n’est donc pas de s’aventurer en forêt ou en montagne, mais bien de rallier un point A à un point B dans un environnement urbain.

Commuter:ON

Le Commuter:ON et ses deux choix de cadre en aluminium // Source : Canyon

Le Commuter:ON, en premier lieu, a le droit à un design classique décliné en deux versions de cadre : le cadre en diamant, qui nécessite de lever la jambe pour enfourcher le vélo, et le cadre mixte, dénué de cette fameuse barre latérale supérieure. Sur la balance, l’engin pèse 17 kilos au total, batterie amovible incluse. Un poids pour le moins standard pour un vélo électrique, voire légèrement inférieur à la moyenne.

Autonomie très respectable

Le deux-roues bénéficie d’un système électrique Fazua Evation : la batterie de 252 Wh lui offre ainsi une autonomie plus que décente de 75 kilomètres, alors que son moteur de 250 W, pour un couple de 50 Nm, respecte parfaitement les normes européennes en la matière. Les deux cadres susmentionnés sont par ailleurs fabriqués en aluminium.

Commuter:ON

La batterie amovible du Commuter:ON // Source : Canyon Bicycles

Le Commuter:ON s’équipe aussi d’une transmission Shimano XT à 12 vitesses et de freins à disque hydrauliques Shimano MT200. À l’avant, la lumière LIGHTSkin Ultra Mini s’occupera d’éclairer la route, lorsque le système Supernova E3 Tail Light 2 situé à l’arrière du modèle signalera votre présence aux autres usagers.

Un écran intégré à la potence s’invite également à la fête, tout comme la selle Canyon Sport Saddle EP1249, un porte-bagages arrière capable de supporter un poids de 15 kilos maximum et deux coloris au choix (Champagne et Dark Navy). La note sera en revanche salée pour les plus intéressés : le prix débute à partir de 3299 euros (différents choix de taille), soit une grille tarifaire clairement hors de portée pour le commun des mortels.

Le Precede:ON se démarque quant à lui par des composants plus haut de gamme, et un aspect surtout plus robuste. Le tube oblique dans lequel vient se nicher la batterie affiche une sacrée épaisseur, laissant présager un poids global plus élevé : entre 22 et 23 kilos, indique la marque, malgré un cadre fabriqué en fibre de carbone, contre de l’aluminium (matériau plus lourd) sur le Commuter:ON.

Bosch au rapport

Quant au système électrique, l’incontournable Bosch a été préféré par les ingénieurs de l’entreprise : le moteur Performance Line CX de quatrième génération est de mise — couple de 85 Nm –, tout comme la batterie PowerTube de 500 Wh. Cette dernière lui confère un rayon d’action de 65 kilomètres. Autre point fort à souligner : la présence d’une transmission à courroie, et non par chaîne. Douze vitesses sont proposées au cycliste.

Precede:ON

Le vélo électrique Precede:ON et sa petite remorque pour enfant // Source : Canyon

Les deux types de cadres attribués au Commuter:ON intègrent également l’offre du Precede:ON. Ce dernier se dote aussi de freins à disque Canyon GP0164, d’une selle Royal Essenza, d’un porte-bagages limité à 25 kilos de charge, ainsi qu’un écran intégré capable d’indiquer la vitesse, l’autonomie restante, les caractéristiques de navigation et la planification d’itinéraire. Une remorque arrière peut également s’attacher au vélo.

À l’image de son homologue susmentionné, le Precede:ON ne correspondra pas à tous les portefeuilles : 4299 euros au minimum (différents choix de taille) en coloris Champagne ou Anchor Grey. Si l’aide financière de 500 euros accordée par l’Ile-de-France peut faire chuter son prix, le coût global reste bien trop élevé pour enclencher une véritable démocratisation des vélos électriques. Canyon n’est d’ailleurs pas le seul à faire flamber les prix.

Le dernier produit mis en exergue par Electrek interpelle forcément notre attention : ce quadricycle électrique dispose bel et bien de pédales dans son habitacle, au sein duquel le constructeur adoptera une position couchée. À l’image de certains tricycles. Ce concept qui pourrait s’apparenter à une capsule pèse 95 kilos, et bénéficie d’une étanchéité complète pour protéger le cycliste, poursuit le média.

Ne pas trop rêver

La direction de l’engin est quant à elle assurer par un manche : le rayon de braquage atteint les sept mètres. La batterie de 2000 Wh lui offrirait par ailleurs une autonomie de 150 kilomètres, laquelle peut être doublée grâce à l’ajoute d’une seconde batterie. Dans l’idée, le quatre roues pourrait également filer à une allure de 60 km/h. Un siège arrière pourrait même être en mesure de transporter une personne, ou du fret s’il est retiré.

À noter que ce concept a pour vocation de définir la vision de l’entreprise au cours des prochaines années. Rien ne dit qu’il traversera les différentes étapes de développement.

Les derniers articles