Vélos électriques en libre-service : Bird va voler de ses propres ailes en France

 

Bird étend son champ d’action dans le domaine de la micro-mobilité électrique en se jetant dans le grand bain des vélos électriques disponibles en libre-service. L’entreprise californienne va déployer sa propre flotte d’ici la fin de l’année. La France est concernée.

Déjà implanté dans plus de 250 villes à travers le monde, où elle fournit des trottinettes électriques en libre-service, l’entreprise californienne Bird franchit un nouveau cap en s’attaquant à un nouveau marché de véhicules branchés : les vélos, a-t-on appris dans un communiqué de presse envoyé à la rédaction.

« Nous lançons notre plateforme Smart Bikeshare avec le vélo Bird Bike pour répondre à la demande croissante des villes et des usagers pour des alternatives de transports plus durables tout en élargissant notre marché potentiel de 5 milliards de trajets par an », a déclaré Travis VanderZanden, fondateur et PDG de Bird.

34 kilos sur la balance

Plus concrètement, le Bird Bike fonctionnera via un système de QR Code à scanner avec son smartphone. Tout ce qu’il y a de plus classique, en somme. Du côté des caractéristiques, attendez-vous à un deux-roues lourd, très lourd : 34 kilos, contre 22,5 kilos pour un Vélib’ ou 32 kilos pour un Jump.

Bird assure que son engin est en mesure de gravir des côtes de 20 %. Sont aussi évoqués des « diagnostics embarqués automatisés » pour s’assurer du bon fonctionnement du vélo. À l’avant, un panier a été installé pour y installer des affaires et faciliter votre trajet. Là encore, du grand classique.

Vélos électriques Bird : quelles villes de France concernées ?

La firme d’outre-Atlantique ne donne pas de calendrier de déploiement précis ni de grille tarifaire, mais assure que sa flotte sera déployée au cours de l’année 2021 en Amérique du Nord, Italie, Espagne, Allemagne, Irlande et France. La liste des villes tricolores qui en profiteront est d’ailleurs déjà connue :

Marseille, Bordeaux, La Valette-du-Var, Viry-Châtillon, Roissy-en-Brie, Brétigny-sur-Orge, Villemomble, Vitrolles, Orange, Hérouville-Saint-Clair, Châlons-en-Champagne, Manosque et Liévin.

À Paris, les vélos de Jump (Lime) et le service Vélib’ restent donc les seuls à profiter du marché parisien, bien que Dott, qui y exploite déjà des trottinettes électriques, doit normalement les rejoindre en 2021.

Depuis 2020, la location de vélos mécaniques ou électriques en libre-service a littéralement explosé. Une pléthore d’agglomérations propose leur propre service en France et dans le monde : quelles applications faut-il connaître pour accéder facilement…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles