Des anciens d’Essential forment OSOM et annoncent un produit pour l’année prochaine

 

Malgré plusieurs tentatives au cours des dernières années, il n’existe pas encore sur le marché une solution aboutie pour utiliser un smartphone de manière sécurisée. Forte de son expérience avec Essential, la startup OSOM relance le pari.

L’Essential PH2 en guise d’image d’illustration

L’Essential PH2 en guise d’image d’illustration

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’Android ne rime pas avec vie privée. Pour cette raison, nous avons vu plusieurs sociétés tenter de proposer leurs alternatives aux smartphones classiques. C’est par exemple le cas du Privacy Phone, Black Phone ou encore du Boeing Black.

Et puis il y a eu également l’Essential Phone, un smartphone créé par la société Essential fondée par Andy Rubin, le père d’Android. Toutefois, ce terminal n’a pas été particulièrement bien accueilli. Essential a mis la clé sous la porte en début d’année.

La naissance d’OSOM

Il n’en reste pas moins que les employés comptent bien continuer leur mission première : rendre le smartphone véritablement privé. Huit d’entre eux se sont ainsi regroupés pour former la startup OSOM : Out of Sight, Out of Mind.

Dans un entretien publié par Cnet, le fondateur d’OSOM Jason Keats explique que l’un des problèmes majeurs actuellement concerne la donnée personnelle. « Aujourd’hui, on ne peut pas choisir avec qui et comment partager ses informations personnelles. Nous voulons que les consommateurs conservent leur vie privée et que ces données leur appartiennent », explique-t-il.

Quelle approche pour OSOM ?

Jason Keats n’a donné aucune indication sur la nature des produits qu’OSOM compte sortir à l’avenir. Il laisse toutefois sous-entendre qu’il s’agit d’une approche à la fois matérielle et logicielle.

OSOM aurait dans les cartons huit produits pour les trois prochaines années, dont au moins un fin 2021. L’objectif est bien évidemment de se positionner de manière concurrentielle face à la compétition pour se faire une place.

« Avec nos produits, nous ne ciblerons pas les utilisateurs ultra premium mais nous allons fabriquer des produits premium », explique sans plus d’explication le fondateur de l’entreprise.

Qualcomm en partenaire ?

Il ajoute qu’OSOM entend conserver ses partenaires précédemment impliqués au sein d’Essential. Cela sous-entend alors la présence de Qualcomm et donc des puces Snapdragon ainsi que des capteurs Sony pour le module photo.

Reste à connaitre la nature de ce produit et surtout le système qu’il adoptera. La présence des services Google, bien qu’indispensable pour la majorité des utilisateurs, signifie que des données seront inévitablement transmises au géant californien. On se souvient que pour le Black Phone, le système SilentOS permettait d’installer les services de Google tout en apposant un firewall sur l’envoi des données.

Les derniers articles