Honor veut fêter son come-back avec de meilleurs smartphones que Huawei

Honor back in business ?

 

Racheté en fin d'année dernière par un consortium, Honor semble résolu à voler de ses propres ailes, mais aussi à revenir sur le marché au travers d'un coup d'éclat. D'après son CEO, la marque aurait dans les tuyaux un nouveau smartphone ultra haut de gamme, capable d'éclipser ceux des gammes Mate et P de Huawei.

Le logo de la marque apposé sur le capot du PC portable Magicbook 14

Le logo de la marque apposé sur le capot du PC portable Magicbook 14 // Source : Cassim Ketfi pour Frandroid

Honor fourbit soigneusement ses armes pour son retour après sa traversée, laborieuse, d’une longue zone de turbulences dans le sillage de Huawei, son ancienne maison mère. Rachetée en novembre par un consortium composé de 40 entreprises chinoises (regroupées sous l’égide de la « Shenzhen Zhixin New Information Technology »), la marque reste gérée par George Zhao, son CEO depuis 2015.

Dans une interview accordée à des médias chinois, l’intéressé a indiqué que la meilleure façon de faire honneur à Huawei serait de développer de meilleurs produits. Un objectif que Honor compte remplir dès les prochains mois avec le lancement d’un nouveau smartphone ultra haut de gamme.

Actuellement en développement, ce dernier serait programmé pour un lancement plus tard dans l’année et miserait une nouvelle fois sur un positionnement compétitif, tout en cherchant à surpasser ce que Huawei propose avec ses propres gammes Mate et P.

Renaître de ses cendres en surclassant son ancienne maison mère

Sans vraiment s’en cacher, Honor veut donc surclasser l’offre premium de Huawei. Pour y parvenir, le groupe compte « rebooter » sa gamme Magic, qui a déjà été utilisée pour délivrer deux smartphones : un premier en 2016, l’autre deux ans plus tard. Honor prévoit aussi de s’appuyer sur des technologies développées en interne. Un enjeu majeur pour l’ancienne filiale de Huawei qui recyclait jusqu’à présent très souvent des produits et technologies développées par les ingénieurs de Huawei.

 

Reste que depuis novembre et sa séparation d’avec le géant chinois, Honor n’est pas resté inerte. La marque a sérieusement renforcé les rangs de sa division de recherche et développement, parvenant même à débaucher d’anciens experts de Huawei, mais aussi à récupérer certaines technologies photo (portant notamment sur les caméras, le traitement de l’image ou encore l’IA), ainsi que des technologies de communication et autres algorithmes. Il n’en faudra pas moins pour revenir en force sur un marché du smartphone qui pique progressivement du nez.

Les derniers articles