La solution à tous les problèmes de Spotify : augmenter les prix

 

Spotify pourrait encore augmenter le prix de son abonnement dans certains pays. La raison ? Le manque de rentabilité des audiobooks.

Spotify sur iOS
Source : Spotify

Alors que le prix des abonnements mensuels des services de streaming musical plafonnait à 10 eurodollars depuis des années, voilà que l’inflation se fait également sentir sur ce marché. Plusieurs services ont ainsi augmenté leurs tarifs, comme Deezer, dont l’abonnement est actuellement à 12 euros par mois, ou Spotify, à 11 euros par mois. Et pour ce dernier, ce n’est pas fini.

Spotify ne veut pas rogner ses marges

Selon une source secrète de Bloomberg, Spotify aurait prévu d’augmenter ses tarifs de un à deux dollars par mois dans cinq pays à la fin du mois d’avril, dont le Royaume-Uni, l’Australie et le Pakistan. D’autres pays devraient suivre dans le courant de l’année, notamment les États-Unis. Pour le moment, la France n’est pas citée, pour une bonne raison.

La raison de cette hausse de prix serait liée aux audiobooks, une fonctionnalité qui n’est pas encore présente dans l’Hexagone. Inutile de chercher, vous ne trouverez pas Le Temps des Tempêtes sur votre application musicale ! Toujours est-il que dans certains pays, l’entreprise suédoise propose jusqu’à 15 heures d’écoute d’audiobooks par mois. Or, les abonnés mettant la main au portefeuille pour outrepasser cette limite ne sont pas assez nombreux pour éponger les frais payés aux éditeurs.

Le média américain précise néanmoins que Spotify pourrait créer un nouvel abonnement « basic » à 11 dollars (le prix actuel), avec uniquement la musique et les podcasts (mais pas les audiobooks). Cela permettrait de segmenter davantage son offre et de ne pas perdre les clients présents uniquement pour écouter Aya Nakamura. Rappelons par ailleurs qu’un forfait « supremium » avec une qualité Hi-Fi est toujours dans les tuyaux.

D’autres augmentations en France

Bien que la France ne soit pas touchée par cette hausse de prix — pour le moment –, cela ne veut pas dire que les tarifs ne vont pas augmenter. En mars dernier, Spotify a annoncé une augmentation à venir « dans les prochaines semaines » par chez nous en raison de la « taxe streaming » mise en place par le gouvernement. Si les audiobooks venaient à être intégrés au service français, il ne fait aucun doute que ces euros supplémentaires sur la facture s’accumuleraient pour amener l’abonnement proche des 15 euros.

Tous ces communiqués ont bien sûr pour but de satisfaire les actionnaires de l’entreprise qui ont récompensé l’annonce par une hausse de 4,6 % du cours de l’action Spotify lors de l’annonce de cette hausse de prix et non pour permettre une meilleure rémunération des artistes. Spotify est toujours le service qui rémunère le moins bien ces derniers avec de 0,003 à 0,005 dollar par écoute (contre près du double pour Apple Music par exemple). Sur le sujet, Trent Reznor, membre du groupe Nine Inch Nails et ancien responsable d’Apple Music, s’est récemment exprimé pour soulever le fait que « la terrible rémunération des services de streaming […] rend la vie d’artiste insoutenable ».

Au final, pour ne pas rogner sur ses marges, Spotify se met à dos à la fois les artistes et les auditeurs. Ces derniers se tournent d’ailleurs de plus en plus massivement vers des solutions tierces, comme l’usage d’un VPN pour payer moins cher.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.