C’en serait fini de Salto, le service de SVOD français concurrent de Netflix

 

Selon les informations du Figaro, Salto devrait mettre la clé sous la porte dans les prochaines semaines. En cause, un contexte concurrentiel difficile et des obligations qui ont découragé les trois actionnaires.

Salto // Source : Salto – Frandroid

Depuis la fin de l’année dernière, c’est la crise pour Salto. Suite à l’impossibilité du groupe TF1 de racheter le groupe M6, plus aucun des trois actionnaires — TF1, M6 et France Télévisions — ne souhaite récupérer sur ses seules épaules le service de sVOD français. Désormais, selon les informations du Figaro, la seule possibilité serait tout simplement la dissolution du service de vidéo par abonnement.

Dans un article publié le lundi 6 février, le quotidien français affirme en effet avoir appris que « la dissolution de la plateforme de streaming tricolore [était] imminente » et qu’elle sera actée « dans les jours qui viennent et annoncée lors d’une assemblée générale ».

Concrètement, Salto devrait donc bel et bien disparaître dans les prochaines semaines. Il faut dire que, depuis son lancement, la plateforme — qui calquait son modèle sur celui de l’américain Hulu — a eu de nombreuses déconvenues. Comme le rappelle Le Figaro, le service de vidéo avait été annoncé initialement en 2018 avant de voir le jour fin 2020.

Non seulement la concurrence s’est accélérée entre ces deux dates, avec l’arrivée de Disney Plus et d’Apple TV Plus en France, mais Salto a également eu du maille à partir avec l’autorité de la concurrence. Impossible en effet pour les chaînes actionnaires de Salto d’en faire la promotion, impossible également de proposer trop de contenus exclusifs.

Un petit tour et puis s’en va

Bilan, entre quelques exclusivités — les épisodes spéciaux de Friends et d’Harry Potter, les remakes de Gossip Girl, de Charmed ou du Prince de Bel Air — et quelques vieilles séries américaines (Dr House, Buffy contre les Vampires, Urgences, Malcolm), la plateforme servait surtout de plateforme de replay payant à TF1, M6 et France Télévisions, aussi bien pour leurs propres séries que pour leurs programmes plus classiques. Par ailleurs, comme le soulignent nos collègues de Numerama, plusieurs émissions ont déjà disparu de Salto. L’entreprise a également rendu ses bureaux dans l’attente d’une décision.

Mi-janvier, le site Pure Medias tirait un premier signal d’alarme, annonçant une dissolution actée d’ici « quelques jours ». S’il n’en a rien été le mois dernier, les informations du Figaro semblent corroborer une échéance très proche. Selon le quotidien, la société Salto pourrait ainsi être mise en liquidation judiciaire dans les prochains jours et la quarantaine de salariés pourraient donc être licenciés dans la foulée. Un mandataire judiciaire s’occuperait quant à lui de revendre les actifs de Salto aux entreprises intéressées. La décision pourrait bien intervenir dans les prochains jours.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.

Les derniers articles