Avis PureVPN : l’outsider par défaut

 
logo PureVPN
7 /10

Note de la rédaction

7 /10

Note de la rédaction

PureVPN est un service faisant office d'alternative aux géants du marché. Ce VPN propose en certes des tarifs très intéressants et des performances correctes, mais manque certainement du petit plus qui le rend indispensable.

LES CARACTÉRISTIQUES DE PUREVPN

💰PRIX MENSUELS1,82€/MOIS
💸 REMBOURSEMENT OUI SOUS 31 JOURS
💻🌍 NOMBRE DE SERVEUR/ LOCALITÉ6500 SERVEURS DANS 78 PAYS
📱APPLICATIONSPC/ MAC/ LINUX/ ANDROID/ IOS/ ANDROID TV/ FIRETV/ ROUTEURS
👨‍👩‍👧‍👦 NOMBRE DE CONNEXIONS SIMULTANÉES5
📺 ACCES A NETFLIX USOUI
⏬⏫ MODE P2PNON
🔐 CONSERVATION DES DONNÉES UTILISATEUR LIRE LA PARTIE "POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ"

QUI EST PUREVPN ?

Comme toujours, il est important de connaître l’historique d’un VPN pour savoir si on peut en avoir pleine confiance. La création de PureVPN remonte à 2007 sous la co-fondation d’un entrepreneur pakistanais du nom d’Uzair Gadit. Il s’agit du premier projet de GZ ​​Systems Limited, une entreprise spécialisée dans l’édition de logiciel de cybersécurité pour les particuliers et les professionnels. Comme beaucoup d’entreprises de Fintech, elle a implanté son siège social dans les îles vierges britanniques et donc en dehors de la juridiction des 5, 9 et 14 eyes.

INTERFACE / PRISE EN MAIN

En préambule, nous tenons à faire part d’un petit coup de gueule concernant la méthode de connexion et la gestion des logins de PureVPN. Le service est en effet l’un des derniers à proposer des logins différents entre le site et les applications, ce qui a tendance à être extrêmement frustrant lorsque l’on cherche à se connecter simplement. C’est d’autant plus un problème pour se connecter à l’un des 5 appareils que le VPN autorise en simultané.

Parenthèse fermée, concentrons-nous sur ce que le VPN propose en matière d’interface. Le client de PureVPN est de loin le plus épuré de tous ceux que l’on a pu tester jusqu’à présent. Une fois connecté, on se retrouve face à une fenêtre très (trop) blanche. Une page principale nous invite à cliquer sur le gros bouton de connexion et le VPN choisit automatiquement un serveur recommandé. Une fois la connexion effectuée et le service en route, on a accès à quelques informations comme les données de connexion en direct ainsi qu’à d’autres données via le menu déroulant du bas : protocole utilisé, type d’IP, etc.

pure VPN interface
L’interface Desktop de PureVPN est pour le moins… immaculée ?

Le menu latéral gauche donne accès à liste des serveurs, au support, aux informations du compte, aux notifications et aux options. En soi, si l’interface est efficace, elle n’a rien d’extraordinaire si l’on compare ce que peuvent proposer les concurrents directs de Pure VPN. Par exemple, on note l’absence totale de liste de serveurs dédiés au streaming, au téléchargement en P2P ou à l’accès au réseau Tor. Il faut choisir arbitrairement dans la liste des serveurs sans aucun guide que la simple latence produite par ses derniers.

pure VPN interface 2
Il faut ouvrir le menu déroulant en dessous pour avoir accès aux informations pratiques

Côté options, on note la possibilité ou non d’activer le kill switch et la présence d’un menu dédié au split tunneling, permettant d’isoler l’utilisation du VPN sur une ou plusieurs applications. Là encore, c’est un peu chiche, on aurait aimé pouvoir utiliser un multi hop pour sécuriser sa connexion sur deux serveurs distants en même temps ou simplement pouvoir définir un DNS spécifique, une option pourtant monnaie courante chez la plupart des VPN du marché.

On est aussi un peu surpris du choix recommandé par défaut du VPN. Depuis une connexion parisienne, PureVPN recommande un serveur… Américain. On comprend l’idée (l’accès à la VOD à l’étranger étant l’un des principaux usages d’un VPN), mais pas forcément le plus pertinent lorsqu’il s’agit de la sécurité ou des performances.

Concernant l’application mobile, on reste dans le même ordre d’idée avec un bouton de connexion rapide qui élude le reste de l’interface. Le menu déroulant donne seulement accès à la liste des serveurs et aux paramètres, ces derniers n’allant pas plus loin que ce que peut proposer la version PC.

pure vpn mobile
L’interface mobile ne diffère pas de la version PC

Finalement, PureVPN ne contredit pas son nom, une expérience logicielle “pure” qui assure l’essentiel au détriment des fonctionnalités qu’on est en droit d’attendre d’un service de VPN moderne.

SERVEURS ET PERFORMANCES

Nous en parlions ci-dessus, PureVPN a fait le choix de ne pas (ou plus) s’embarrasser de serveurs dédiés et recommandés spécifiquement pour chaque type d’utilisation. Il préfère mettre en avant son parc mondial impressionnant de 6500 serveurs répartis dans 78 pays. C’est certes un poil moins qu’un certain Cyberghost, mais cela reste largement au-dessus d’un NordVPN ou d’un Surfshark par exemple. Voici d’ailleurs les résultats obtenus après différents tests effectués avec une connexion fibre, filaire et parisienne.

 Download (Mb/s)Upload (Mb/s)Ping
SANS VPN9456731
SERVEUR FRANCAIS (PARIS)162583
SERVEUR US (NEW YORK)1581079
SERVEUR US (SAN FRANCISCO)1737140
SERVEUR JAPONAIS (TOKYO)2025238
SERVEUR SUD AFRICAIN (JOHANNESBURG)1754167
SERVEUR FINLANDAIS (HELSINKI)1201346

Les tests ont été effectués avec une attribution automatique de protocole

D’emblée, on remarque que les chiffres sont loin d’être au niveau des meilleurs VPN du marché. Cela ne veut pas pour autant dire que la plupart des usages habituels, notamment le streaming de vidéo, sont impossibles, mais la différence est bien là. Quand un Express VPN vise la quasi-totalité de la bande passante sans VPN sur un serveur basé à Paris, PureVPN se contente du minimum syndical que ce soit en téléchargement ou en envoi. C’est en tout cas suffisant pour avoir accès aux catalogues des services de VoD américains (Netflix, Prime Video, Disney+, etc.) et nous n’avons détecté aucun problème lors de nos tests.

En réalité, cela est dû à une donnée très simple : l’attribution par défaut du protocole de connexion privilégie les fonctionnalités aux performances. PureVPN utilise les protocoles IKEV2 et Wireguard principalement. Ce dernier est bien plus performant, mais n’est pas proposé de base, la faute à une incompatibilité sur certains serveurs avec les fonctionnalités avancées comme le split tunneling ou le pass-by des données GPS. Un choix curieux, qui a du sens, mais au détriment des performances.

Une fois Wireguard activé, on retrouve des taux bien plus haut :

 DOWNLOAD (MB/S)UPLOAD (MB/S)PING
SERVEUR FR, sans Wireguard (IKEV2)161683
SERVEUR FR, avec Wireguard7185792

En substance, il ne faut pas compter sur PureVPN pour ses performances brutes, le VPN se situant dans la moyenne des services du marché.

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ

Malgré ses dires et sa situation géographique favorable, PureVPN est loin d’être le parfait élève en matière de protection des données de ses utilisateurs. En 2017, un homme a été arrêté par le FBI pour des actes répréhensibles en ligne et une partie des preuves utilisées contre lui étaient des enregistrements PureVPN qui comprenaient ses adresses IP professionnelles et personnelles. Mis à part l’éthique, ce n’est clairement pas une bonne publicité pour un VPN censé protéger et/ou ne pas conserver les données privées de ses utilisateurs.

Depuis lors, PureVPN s’est efforcé de prétendre honnêtement être un VPN « zéro log » et a entrepris des audits de ses systèmes de sécurité ainsi que de sa politique de confidentialité pour prouver sa bonne foi. Le plus récent en date, réalisé par KPMG, vérifie que PureVPN peut être considéré comme un VPN de confiance. Ce dernier l’affiche d’ailleurs fièrement sur une page dédiée de son site.

Nous ne conservons aucune trace de vos activités de navigation, des journaux de connexion, des enregistrements des IP qui vous sont attribuées, de vos IP d’origine, de votre temps de connexion, de l’historique de votre navigation, des sites que vous avez visités, votre trafic sortant, le contenu ou les données auxquelles vous avez accédé, ou les requêtes DNS générées par vous.

Cela n’empêche cependant pas PureVPN de collecter quelques données d’usage, comme le jour où vous vous êtes connecté à un emplacement spécifique, votre FAI, la durée de la connexion, le nombre de connexions établies depuis un serveur et l’utilisation de la bande passante. Heureusement, rien qui ne permet d’identifier une personne, même si l’affirmation de la politique « zéro logs” est un tantinet trompeuse.

SERVICE CLIENT

D’emblée, on apprécie que PureVPN ait fait des efforts pour inclure quelques bribes de son service client au sein même de l’application. Mais avec une simple FAQ répondant à des questions clichées, un formulaire de contact et un bouton de tchat renvoyant directement sur la plateforme Web, on ne peut pas dire que l’expérience de service client soit complète. Concernant le tchat en ligne, l’interlocuteur ne parle qu’anglais, mais il est disponible rapidement. Il faudra seulement patienter quelques minutes entre chaque question pour avoir une réponse, mais ce n’est pas très fâcheux.

TARIFS

En temps normal, PureVPN n’est pas un service très onéreux, mais c’est surtout le cas pendant les périodes de promotion. Il propose en général 3 offres entre 1 mois et 2 ans avec des prix très corrects ne dépassant que rarement les 2 euros par mois pour 2 ans d’abonnement.

PureVPN ne propose pas de services supplémentaires comme c’est le cas ailleurs, que ce soit un gestionnaire de mot de passe ou un antivirus par exemple.

Notre avis sur PureVPN

PureVPN n’est ni le VPN le plus rapide, ni le moins performant du marché. Son application n’est ni un modèle du genre ni une catastrophe. Il s’agit d’un VPN correct, sans plus, avec des défauts non rédhibitoires, mais pas de véritables qualités non plus. Un fournisseur à prendre en compte surtout lorsqu’il propose une véritable promotion intéressante.


Points positifs
  • Le VPN de la simplicité
  • Peu cher
Points négatifs
  • Pas (plus ?) de serveurs spécialisés
  • Des débit moyens par défaut
  • Un manque criant de fonctionnalité

FAQ PureVPN

🤔 Comment installer PureVPN ?

Pour installer PureVPN sur un ordinateur (PC, Mac ou Linux), rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site web officiel et de télécharger le fichier exécutable. Une fois le fichier téléchargé, il faut le lancer, lui donner les autorisations nécessaires (une demande d’accès au réseau est demandée), puis se connecter avec son compte pour avoir accès au service.

Sur smartphone, c’est encore plus simple, il suffit de télécharger l’application en passant par le Google Play Store ou l’App Store. Attention à ne jamais la télécharger ailleurs, une application craquée pourrait avoir un accès total à vos données.

💲 Combien coûte PureVPN ?

Comme tous les VPN, PureVPN fonctionne via un système d’abonnement. PureVPN propose 3 tarifs :

  • L’abonnement de deux ans (le plus avantageux) est à 41,95 euros
  • L’abonnement d’un an est aussi à 41,95 euros
  • L’abonnement d’un mois (le moins avantageux) est à 9,60 euros

Dans tous les cas, vous avez la possibilité de vous faire rembourser au bout de 31 jours en contactant le service client si vous n’êtes pas satisfait du service.

📺 PureVPN peut-il accéder au catalogue américain de Netflix ?

Oui. En se connectant aux serveurs américains de PureVPN, il est tout à fait possible d’accéder au catalogue américain de Netflix.

👨‍👩‍👧‍👦 Combien d'appareils en simultané avec PureVPN ?

Avec un seul abonnement, il est possible d’utiliser les services de PureVPN sur 5 appareils différents de façon simultanée. Pratique si vous voulez partager votre abonnement avec des proches.

Les derniers articles