Ce vélo électrique léger n’est pas comme les autres : il recharge aussi vos appareils électroniques

 

Avec une batterie amovible et ses fonctions astucieuses, le Lemmo One est un vélo électrique léger et musculaire à la fois, combinant différents usages. Particularité : il peut aussi recharger plusieurs appareils électroniques.

Lemmo One vélo électrique 2023
Source : Lemmo

Le choix entre un vélo musculaire et un vélo électrique peut être parfois compliqué. On peut se tâter lorsque l’on a un trajet de moyenne distance, où quand l’on hésite entre la simplicité et le poids inférieur d’un mécanique, et le besoin moindre d’effort en électrique mais plus lourd. Les vélos légers peuvent répondre à cet entre-deux : la marque Lemmo y ajoute son originalité.

Une batterie amovible pratique pour le vélo léger

Née à Berlin (Allemagne), Lemmo a conçu le vélo électrique léger pouvant se transformer en musculaire avec son “One”. Le principe est simple : une batterie peut se clipser en quelques secondes sur le cadre, pour activer la partie électrique du vélo. Évidemment, le moteur et le câblage restent.

Toutefois, en embarquant l’électronique dont le contrôleur et la partie connectée (GPS, 4G, car appli disponible), c’est un gain de poids significatif en usage mécanique, avec 3 kg au total. Léger avec ses 17 kg en version courroie (18 kg en dérailleur) – merci la fourche carbone – il passe à 14 kg une fois le bloc enlevé.

La batterie amovible “Smartpac” s’inpire un peu dans l’idée de la Powerbank d’un (feu) Vanmoof, soit un bloc en forme de trapèze imitant la forme du cadre. Le tout est fixé par un verrou électronique, et une sangle permet son transport. Et cela ne limite pas la capacité, puisque l’on parle ici de 540 Wh, soit jusqu’à 100 km selon Lemmo.

On peut également utiliser la batterie pour d’autres appareils, car Lemmo a intégré des prises USB-A et USB-C. Ce qui peut être très pratique si vous n’avez pas de prise à proximité. Et c’est assez joli avec ses flancs en tissu, laissant penser à une grosse enceinte Bluetooth.

Le moteur est fixe, avec une fonction inédite

Seule petite curiosité du Lemmo One, il faut actionner un bouton sur l’axe arrière, pour passer d’un mode à l’autre, en désengageant le moteur arrière de 40 Nm. L’avantage de ce “Dual Mode Hub”, à double embrayage donc, est de pouvoir rouler en mécanique ou électrique peu importe si la batterie est installée.

L’intérêt est surtout de retirer les frictions inhérentes au moteur ici employé, enlevant la résistance au pédalage. D’autres vélos électriques peuvent simplement régler un mode off au guidon, ou sur l’écran, certains ayant des moteurs sans friction.

Une batterie aussi à louer, mais…

Finalement, le vélo électrique Lemmo est l’outil idéal pour conjuguer plusieurs types de trajets ou selon les envies. Rouler en mécanique sur une poignée de kilomètres, puis le transformer en VAE pour un engin de vélotaf sur 15 km, cela est une idée intéressante.

Lemmo One
Source : Lemmo

En plus de cela, Lemmo propose de louer la batterie plutôt que de l’acheter. Cela renforce les usages différents d’une saison à l’autre ou en fonction des besoins, en conservant cependant le moteur intégré au vélo. Ce choix n’est néanmoins possible qu’à Berlin dans un premier temps, entre 35 et 45 euros par mois.

Un prix pas si élevé pour le vélo léger Lemmo One

Disponible en trois tailles – cadre fermé ou semi-ouvert 26 pouces, XL 28 pouces – en deux coloris (gris ou sable), avec une courroie ou un dérailleur 10 vitesses, le Lemmo One est configurable à souhait. Le prix est donc variable : à partir de 1 090 euros sans la batterie avec la chaîne, 200 euros supplémentaires avec une courroie, et comptez 900 euros pour la batterie.

1 990 euros pour un vélo électrique léger, avec une grosse batterie, connecté, aux étriers de freins 4 pistons, avec un équipement complet et avec ce système astucieux en sus, c’est attractif. On aime aussi le phare avant amovible servant de lampe torche au besoin !

Lemmo One éclairage lampe
L’astucieux éclairage avant servant de lampe torche – Source : Lemmo

Le VAE allemand est aussi bien fini. Il opte pour des câbles et un éclairage intégré, des tiges de selle et potence couleur cadre, sans soudure visible, ainsi qu’une peinture lisse. Il manque l’option de selle amortie, non disponible pour le moment. Ce ne serait pas un mal sachant que le vélo est rigide.

La livraison est possible en France depuis cet été, gratuite, et sous 3 semaines au moment où nous écrivons ces lignes.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.

Les derniers articles