Comment les speedbikes et leur vitesse de 45 km/h s’invitent petit à petit sur les pistes cyclables en Allemagne ?

 

À sa manière, l’Allemagne intègre petit à petit les speedbikes dans son environnement cyclable, alors même que ce type de véhicule catégorisé comme des cyclomoteurs sont interdits sur les pistes cyclables. Dans le land de Hesse, une nouvelle expérimentation a lieu pendant un an, sur un tronçon précis d’une autoroute cyclable.

En France, les speedbikes ne sont pas autorisés à circuler aux côtés des vélos mécaniques et vélos électriques sur les pistes cyclables. En Allemagne, les règles sont les mêmes, à quelques exceptions près. Nos voisins d’outre-Rhin multiplient en effet les expérimentations pour mieux intégrer cette catégorie de deux-roues dans son environnement cyclable.

Dans les land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Bade-Wurtemberg déjà, des essais ont actuellement lieu dans certaines communes et avec des conditions précises, pour ouvrir les pistes et voies cyclables aux speedbikes. Pour rappel, ces derniers peuvent filer à une vitesse de 45 km/h. En France, des règles strictes et contraignantes les encadrent.

Une approche tout en douceur

Un troisième land allemand va assouplir ses règles. Il s’agit de l’état de Hesse, qui, à partir de la mi-mai et pendant un an, va autoriser les speedbikes à emprunter un tronçon de l’autoroute cyclable qui relie Langen et Darmstadt-Nord, nous apprend eBike News. Le ministère des transports de l’état et l’Université des Sciences Appliquées de Darmstad soutiennent le projet.

L’objectif de cette expérimentation est simple : déterminer si les pistes cyclables ouvertes aux speedbikes sont adaptées, ou non, à l’usage d’un tel véhicule. En filigrane, on imagine que l’entente et la cohabitation avec les utilisateurs de vélos seront aussi analysées. Les premiers résultats de l’étude seront publiés au printemps 2025.

piste cyclable solaire
Source : Colas

Ce type d’expérience est intéressant à plus d’un titre. D’un, il ne généralise pas une ouverture du réseau cyclable aux speedbikes d’un coup d’un seul : cela se fait en douceur, avec des analyses et des observations sur la base d’essais empiriques. De deux, il peut montrer à quel point les pistes peuvent servir aux speedbikes, mais de manière très situationnelle.

Une part de marché famélique

Rejoindre deux villes séparées d’une dizaine de kilomètres par le biais d’une autoroute cyclable est déjà une aubaine : les rallier encore plus rapidement, et seulement si les conditions et la sécurité des cyclistes ne se détériorent pas, est encore mieux. L’importance d’une infrastructure développée et déjà mise en place est aussi primordiale.

En Allemagne, la part de marché des speedbikes dans le parc cyclable est famélique : 0,5 %. Leur interdiction sur les pistes explique en partie ce chiffre. A contrario, la législation suisse se montre par exemple beaucoup plus souple envers eux (autorisés sur les pistes, casque de vélo non homologué) : leur PDM s’élève alors à 6,7 %.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !