Vélib’ électrique en fin de vie : que deviennent leur moteur et leur batterie ?

 

L’opérateur Smovengo a sélectionné Valeo pour prendre en charge le reconditionnement des batteries et des moteurs des vélos électriques Vélib'.

Vélib électrique vélo
Source : Vélib’ Métropole

Les Vélib’ bleus (les verts sont mécaniques) sont probablement les vélos électriques les plus sollicités de France. Et justement, que se passe-t-il quand l’assistance n’est plus fonctionnelle ni réparable ? Pas question de jeter le tout à la poubelle. À la manière des vélos en libre-service Lime, Vélib’ les reconditionne. L’opérateur Smovengo, qui gère le service francilien, n’opère pas seul, mais aux côtés d’un partenaire de renom : le Français Valeo.

Du reconditionnement oui, mais loin de Paris

« Afin de réparer les pièces plus complexes comme les moteurs et les batteries, une expertise spécifique était nécessaire, ainsi qu’une capacité d’industrialisation », souligne Smovengo. Pour ce faire, Valeo, connu dans l’automobile mais aussi avec son moteur de vélos électriques Cyclee, dispose de deux sites. Le premier est le « Laboratoire de l’électronique Circulaire » à Nevers, qui reconditionne les batteries.

Le second est plus loin de Paris, en Pologne plus précisément. L’industriel français fait appel à son site de Czechowice pour reconditionner les moteurs de Vélib’. Ce lieu est en effet spécialisé dans les « démarreurs, alternateurs, volants bimasse, double embrayages et compresseurs de climatisation ».

8 000 Vélib’ électriques dans les rues

Les deux points de reconditionnement ont ainsi la charge de récupérer les moteurs et batteries des 8 000 Vélib’ bleus actuellement en circulation. Outre la partie électrique, les autres pièces peuvent être réemployées ou recyclées, sachant que 1 000 vélos en moyenne (électrique ou non) sont en réparation chaque jour dans les ateliers de Smovengo.

Vélib réparation
8 000 Vélib’ électriques (sur 20 000 au total) sont actuellement en circulation. // Source : Smovengo

Information donnant une idée de la durée de vie des Vélib’, Smovengo est autorisé depuis 2021 à produire annuellement « plus de 2 000 vélos électriques et mécaniques ». Cela représente 10 % de la flotte totale des 20 000 vélos de Paris et des 64 villes couvertes par le service.