La Tesla Model 2 n’est pas encore officielle, mais voici sa potentielle concurrente

BYD Seal

 

BYD a profité de sa présence au Mondial de l'Auto pour annoncer l'arrivée en 2023 de la Seal, sa berline 100 % électrique et concurrente directe de la Tesla Model 3.

BYD Seal // Source : BYD

Pour la plupart des constructeurs qui lancent une voiture électrique en Europe, ou même ailleurs, l’ennemie à abattre, c’est évidemment la voiture électrique la plus vendue sur le Vieux Continent l’année dernière : la Tesla Model 3.

Si 2021 a été une année frugale pour la berline américaine, 2022 pourrait légèrement marquer le pas, notamment en raison d’une hausse assez significative des tarifs, notamment en France, mais surtout avec l’arrivée de la Tesla Model Y qui prend la tête du classement. Puis, en 2023, c’est une autre menace qui devrait arriver en Europe, celle des constructeurs chinois.

BYD à l’assaut du marché français

En effet, XPeng P5, Nio ET5 et autres BYD Seal sont dans les starting-blocks. Même s’ils ne bénéficient pas du réseau de distribution Tesla, ni même de l’image de marque, ces voitures pourraient piquer quelques parts de marché à la Model 3. La BYD Seal sera une redoutable concurrente qui arrivera en 2023, le quatrième modèle de la marque qui va déjà lancer en Europe trois voitures : l’Atto 3, le Tang et la grande berline Han. Une première concession vient d’ailleurs d’ouvrir à Paris.

Pour le moment, le constructeur n’a pas annoncé les prix de sa grande berline. La Seal a beau se situer hiérarchiquement sous la Han (vendue plus de 70 000 euros), elle reste longue avec 4,80 mètres indiqués par le constructeur.

Trois variantes seront proposées aux clients. Les deux premières sont en propulsion et développent des puissances de 204 et 313 chevaux, tandis que la troisième aura le droit à quatre roues motrices grâce à la présence de deux moteurs, un à l’avant de 218 ch et un à l’arrière développant 204 ch.

En Chine, la Berline est vendue avec deux batteries différentes : 61,4 kWh ou 82,5 kWh. Cette dernière permet d’annoncer une autonomie mixte de 700 km sur le cycle chinois CLTC, soit un peu moins de 600 km sur le cycle WLTP européen.

BYD Seal // Source : BYD

Un prix qui ne sera pas si bas que ça

En Chine, la berline électrique s’échange moyennant environ 220 000 yuans, soit environ 31  500 euros. Le prix sera plus élevé en Europe, et il n’est pas dit qu’il restera plus contenu qu’une Tesla Model 3 puisque l’Atto 3, qui est déjà disponible en concession, débute à partir de 39 990 euros en France, alors que ce modèle est annoncé comme moins haut de gamme que la Seal.

Le constructeur songe aussi à proposer pour son entrée de gamme un cinquième modèle, la citadine Dolphin (Atto 2), sans doute plus adaptée aux routes européennes puisque la voiture fait 4,10 mètres, soit à peu près la même longueur qu’une Renault Zoé. Elle partage sa plateforme avec l’Atto 3 et reçoit, en Chine, une batterie de 44,9 kWh. Cela lui confère une autonomie de 400 km. De quoi concurrencer la future Tesla Model 2 ?


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.