Tesla en a rêvée, BMW l’a fait : la première voiture électrique blindée à l’épreuve des balles

Comme ça même le Transporteur peut rouler en électrique

 

BMW a révélé une version blindée de sa limousine électrique i7, capable de résister aux explosions, aux tirs balistiques, et de rouler à plat.

BMW i7 Protection

Voilà une voiture qui aurait sans doute permis à Elon Musk et à son chef du design de ne pas se ridiculiser au moment de la présentation du Cybertruck, en 2019. Qui ne se souvient pas de cet énorme fail quand, au moment de montrer l’efficacité des vitres blindées du pick-up, la boule de pétanque lancée sur les vitres latérales avait littéralement brisé la vitre. À deux reprises. Oups.

Une mésaventure qui ne serait sans doute pas arrivée à cette BMW i7 Protection, première voiture blindée 100 % électrique. Pour que les chefs d’État puissent se déplacer dans un véhicule à l’épreuve des balles ou des explosions, ou histoire de continuer à regarder son film sur le fameux écran 8K de 31,3 pouces à l’arrière pendant que le chauffeur échappe à une quelque conque mésaventure.

Se préparer au pire

Cela fait déjà longtemps (45 ans) que BMW développe sur la base de chaque génération de BMW Série 7 une version comme celle-ci, qui subit le traitement complet VR9, l’un des plus complets en matière de certification balistique pour les véhicules civils. Et comme cette nouvelle Série 7 se dote désormais d’une version 100 % électrique baptisée i7, cette dernière en profite également.

C’est ainsi que cette i7 Protection, qui a été développée dans l’usine de Dingolfing, se dote d’une carrosserie en acier blindé. Mais ce n’est pas tout puisque le blindage concerne aussi le dessous de la voiture ainsi que le toit. De quoi continuer son trajet sans sourciller. Quant aux verres renforcés, ils promettent de résister à des tirs de munition de type 7,62 X 54 R représentant la menace civile la plus élevée.

Évidemment, BMW ne s’épanche pas trop sur tous les détails techniques qui concernent la protection de cette BMW i7 blindée, histoire de ne pas donner d’idées aux forces obscures qui seraient tentées de l’attaquer. Ces dernières auront d’ailleurs peut-être un peu de mal à distinguer une i7 « normale » d’une i7 Protection tant BMW a souhaité ne pas donner de caractéristiques esthétiques extérieures à son modèle renforcé. Ce qui se comprend là aussi. Ceci dit, les porte-drapeaux en option peuvent en être une bonne indication…

Rester le plus discret possible

Quant à l’intérieur, BMW précise que les blindages de toutes sortes n’empiètent pas trop sur l’espace de vie, ce qui rend la i7 Protection aussi confortable que n’importe quelle i7. Par ailleurs, on retrouve la dernière génération de BMW iDrive basée sur le système d’exploitation BMW 8.5, toujours avec l’écran incurvé. Des fonctions spéciales relatives à la protection des occupants ont été ajoutées, pouvant être activées et commandées depuis l’écran tactile de l’écran de contrôle.

En option, il y a aussi la possibilité d’opter pour un rétroviseur intérieur via caméra, affichant l’image de la caméra d’aide au recul dans la vue panoramique de l’écran de contrôle, quelle que soit la vitesse.

Plus sûre mais moins performante

Là où ça se corse, c’est pour le chauffeur (on imagine mal ce genre de voiture conduite par un particulier). Car qui dit blindage, dit poids supplémentaire. Et pas qu’un peu. Il a donc fallu reprendre la motorisation la plus puissante de la marque, à savoir celle de la i7 M70 xDrive. Au menu donc, quatre roues motrices (moteur électrique sur l’essieu avant et un autre sur l’essieu arrière), et une puissance de 400 kW ou 544 chevaux, pour un couple maximal de 745 Nm. De quoi garantir le 0 à 100 km/h en 9 secondes, pour une vitesse de pointe limitée électroniquement à 160 km/h.

Il suffit de reprendre la fiche technique de la i7 M70 sans blindage (1100 Nm de couple, 0 à 100 km/en 3,7 secondes, 250 km/h maxi) pour voir que la voiture est bien plus lourde et bien moins performante. Mais elle peut rouler à plat.

En effet, le travail du département spécial de BMW a également concerné les pneus, plus précisément des Michelin PAX run-flat (255-740 R510) qui permettent de rouler jusqu’à 80 km/h même en cas de perte totale de pression. Ils sont montés sur des jantes en alliage spécial de 20 pouces.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !