Recharger sa voiture électrique sur autoroute coûte deux fois moins cher qu’une thermique avec cette nouvelle offre Ionity

 

Bonne nouvelle, l’opérateur de bornes de recharge Ionity annonce une baisse de ses prix de recharge de voitures électriques dans certains pays européens. En France, Ionity lance ses nouvelles offres d'abonnement permettant de réduire le coût en France à 0,33 euro le kWh. Soit 6 euros pour parcourir 100 km.

Avec une part de marché de 17 % en France, les voitures électriques se portent globalement assez bien. Et ce alors que le nombre de bornes de recharge continue aussi d’augmenter tout doucement en parallèle.

Un prix en baisse, mais pas partout

Cependant, certains automobilistes ne sont pas encore prêts à sauter le pas, en raison du prix à l’achat tout d’abord, mais aussi de l’autonomie et de la recharge. C’est pourquoi ils sont encore nombreux à vouloir une auto capable de rouler au moins 400 kilomètres en une seule charge, ce qui est pourtant un raisonnement erroné. Surtout que les bornes sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses, grâce aux opérateurs tels que Ionity, TotalEnergies ou encore Fastned, pour ne citer qu’eux. Mais le prix du kWh peut également dissuader certains conducteurs.

Il est vrai que recharger sa voiture électrique sur une borne publique rapide coûte plus cher qu’à la maison, mais les tarifs ont généralement tendance à baisser au fil des années malgré la hausse du coût de l’électricité. On peut justement par exemple penser à Ionity, qui ne cesse de faire des efforts dans ce sens. A son arrivée en France, l’opérateur allemand né de l’alliance entre BMW, Daimler et Volkswagen, affichait le kWh à 70 centimes d’euros. Puis, ce prix est descendu à 0,69 euro.

Une station Ionity en Allemagne // source : Ionity

Mais ce n’est pas fini, puisque l’entreprise, qui avait déjà revu sa grille tarifaire au mois de janvier annonce une nouvelle baisse ce printemps. Cette dernière est valable dans plusieurs pays d’Europe, mais qu’on se le dise tout de suite, la France n’est malheureusement pas concernée cette fois-ci. En effet, et en regardant le tableau publié par l’opérateur dans son communiqué, le prix au kWh reste affiché à 0,59 euro chez nous et ne change pas d’un iota. Une petite déception donc.

Cependant il est important de noter que le tarif affiché chez nous fait partie des moins élevés en Europe, notamment par rapport aux 79 centimes chez nos voisins belges, qui sont cependant passés à 69 centimes avec la réduction opérée par l’entreprise. Cette dernière concerne également la Croatie, qui passe de 74 à 73 centimes, de même que le Danemark, avec un prix au kWh passant de 5,27 à 3,90 couronnes danoises. De son côté, l’Irlande affiche désormais un tarif de 70 centimes, tandis que la Norvège passe à 5,40 couronnes norvégiennes.

Des offres pour les gros rouleurs

Il faut savoir que ces remises concernent uniquement l’offre Ionity Direct, qui permet à tous les usagers de se recharger sur les bornes rapides de l’opérateur, délivrant jusqu’à 350 kW, sans inscription préalable. Les clients qui roulent beaucoup et qui ont donc besoin de se charger régulièrement ont quant à eux le choix entre deux formules, baptisées Ionity Passport Motion et Ionity Passport Power. En France, la première est affichée à 5,99 euros par mois, avec le premier mois à 3,99 euros. De quoi faire passer le coût au kWh à0,39 euro.

Il est également possible de souscrire à la seconde offre, qui est quant à elle facturée 11,99 euros par mois, tandis que le premier ne coûte que 7,99 euros. Avec cet abonnement, le prix du kWh est affiché à 0,33 euro. Ainsi, recharger une Tesla Model Y avec une batterie de 60 kWh vous coûte seulement 19,8 euros, contre 35,4 euros sans aucune offre. Aux 100 km, cela revient à environ 6 euros. Soit environ deux fois moins qu’une voiture thermique essence ou diesel.

Mais globalement, et si le prix de l’électricité a tendance à flamber, celui des bornes publiques reste stable, et a même tendance à baisser. Selon le dernier rapport de l’Avere-France, il faut en effet compter en moyenne 0,32 euro du kWh en courant alternatif et seulement 0,33 euro en courant continu. En janvier dernier, les tarifs étaient respectivement de 0,34 et 0,35 euro. Ainsi, rouler en électrique reste encore plus économique qu’avec une auto thermique.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.