Iliad, la maison-mère de Free, a déposé des noms de domaine en .be et .de, laissant envisager un possible lancement en Belgique et en Allemagne. Une bonne nouvelle pour les habitants de ces deux pays dans lesquels les forfaits téléphoniques sont bien plus chers qu’en France.

En France, l’arrivée de Free Mobile en 2012 a largement fait baisser les tarifs des opérateurs. Depuis, nos voisins européens nous jalousent nos forfaits illimités disponibles pour une vingtaine d’euros. Iliad, la maison-mère du quatrième opérateur a cependant des ambitions internationales et a par exemple lancé un nouvel opérateur en Italie en mai 2018. Alors pourquoi pas dans d’autres pays ?

Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, a assuré que pour le moment la firme « se concentre sur les marchés français et italiens » et qu’un lancement dans un autre pays n’est donc pas la priorité. Toutefois, un lancement en Belgique ou en Allemagne peut être envisagé.

En effet, comme le note Dylan Legros, correspondant pour UniversFreebox, le groupe a récemment mis à jour l’enregistrement des noms de domaine iliadmobile.be et iliadmobile.de.

Rappelons par ailleurs que la Belgique est aujourd’hui ouverte à l’arrivée d’un quatrième opérateur pour « favoriser les investissements, la concurrence tarifaire et des prix plus compétitifs pour le consommateur ». De son côté, l’Allemagne pousse également à l’arrivée d’un quatrième opérateur par la voie de l’autorité de la concurrence.

Quels prix ?

Pour l’heure, rien ne permet d’affirmer avec certitude qu’Iliad va se lancer dans ces deux pays. La possibilité est juste assez envisagée par l’entreprise pour sécuriser des noms de domaine, une pratique très courante, quel que soit le marché.

On pourrait imaginer cependant le lancement d’une offre similaire à celle disponible en Italie depuis quelques mois, avec 30 Go de data en 4G+, appels et SMS illimités et 2 Go de data en roaming européen pour 5,99 euros par mois. Le tout bien évidemment sans engagement.

Pour se lancer, Iliad aura cependant besoin d’un réseau. On se souvient du lancement chaotique de Free Mobile en France, reposant encore aujourd’hui en partie sur l’itinérance d’Orange, tandis qu’en Italie, Iliad s’est reposé sur les actifs déjà opérationnels de l’opérateur Wind.

Pour les autres pays, Iliad pourrait attendre le lancement de la 5G, prévu d’ici 2020.

À lire sur FrAndroid : Free Mobile : les forfaits, les fréquences, la couverture… tout savoir sur l’opérateur