La propagation du coronavirus serait-elle liée à la 5G ? Une théorie du complot massivement partagée

Théorie du complot du jour, bonjour !

 

Plusieurs opérateurs britanniques ont subi des dégradations d'antennes 5G. La faute revient à des théories du complot liées au nouveau coronavirus et largement partagées sur les réseaux sociaux.

La 5G au cœur d'une théorie du complot

Une théorie du complot veut établir un lien entre la 5G et le Covid-19

Au cours de la semaine dernière, plusieurs antennes 5G déployées par des opérateurs britanniques ont subi des incendies et des actes de vandalisme. On trouve de nombreuses vidéos et photos partagées sur les réseaux sociaux. Selon la BBC, il y a eu des incendies d’antennes à Liverpool, Melling, Birmingham et Aighburth.

Alors que partout des dispositifs autoritaires et sécuritaires se mettent en place pour imposer le #confinement à presque la moitié de la population mondiale, la résistance s’organise. À #Birmingham ce sont les antennes relais de la 5G qu’on brûle.#coronavirus #COVID19 #Covid_19 pic.twitter.com/M7lE1xxiyd

— Blancheur Oscar (@BlancheurO) April 6, 2020

Ces situations se produisent pendant la crise du Covid-19, où le confinement a entraîné une sur-utilisation des communications sans fil. Or, de nombreuses théories du complot associent la propagation du nouveau coronavirus aux réseaux 5G. Dans Reuters, les opérateurs mobiles britanniques ont rapporté que leurs salariés avaient été menacés par des militants qui défendent ce type de théories du complet.

Plus grave encore, quelques célébrités britanniques ont fait écho à ces théories du complot en expliquant que le coronavirus (Covid-19) n’était pas arrivé en Afrique, car la 5G n’y est pas déployée. D’autres rumeurs expliquent que la 5G affaiblirait le système immunitaire, ce qui explique sa forte propagation.

Des théories complètement farfelues

Très rapidement, le DCMS (le département du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport est un département exécutif du gouvernement britannique) a communiqué sur les réseaux sociaux pour tenter de freiner la propagation de ces fausses informations.

We are aware of inaccurate information being shared online about 5G. There is absolutely no credible evidence of a link between 5G and coronavirus

For COVID-19 advice:

👉NHS https://t.co/EI0XLYsqWE
👉GOVUK https://t.co/aWe30Ayl8X
👉Full Fact research https://t.co/QWYcc4bOEg

— DCMS (@DCMS) April 3, 2020

Des théories complètement farfelues, pour plusieurs raisons. Premièrement, le coronavirus est déjà bien présent sur le continent africain, comme l’explique Le Monde, des milliers de cas sont déjà répertoriés et de nombreux États ont mis en place des politiques de confinement pour freiner la propagation du virus. Soulignons également que la 5G n’est pas déployée en France et dans bien d’autres pays, mises à part quelques enceintes, et que la crise actuelle va retarder le déploiement du nouveau réseau sans fil.

Rappelons en outre que la 5G est certifiée sans danger pour la santé d’après les lignes directrices préconisées l’ICNIRP, un consortium de scientifiques évaluant notamment les risques posés par l’exposition aux radiations. Une récente étude montre également, d’une manière scientifique, qu’il n’y a aucun lien entre la 5G et la propagation du coronavirus.

Comme on l’expliquait juste avant la mise en place du confinement en France, il vaut mieux utiliser son smartphone pour contacter ses proches au lieu de relayer de fausses nouvelles sur le coronavirus (Covid-19). Prenez des nouvelles de vos proches et de vos ami·e·s, appelez-les… surtout celles et ceux qui sont les plus vulnérables et se retrouvent bloqués chez eux.

Les derniers articles