Jusque-là, les smartphones de la gamme A se suivaient à la queue leu-leu niveau tarif. Avec le Samsung Galaxy A80, on fait clairement un bon dans les prix pour arriver à 659 euros — alors que le A70 s’affiche à 409 euros. Considéré comme un smartphone milieu de gamme mais « premium« , il vient se positionner sur la même tranche tarifaire que certains haut de gamme du marché. Il danse aujourd’hui collé-serré avec le OnePlus 7 Pro, lui vendu seulement 50 euros plus cher. La solution de Samsung vaut-elle réellement le coup, ou mieux vaut mettre quelques euros supplémentaires pour avoir un vrai flagship dans les mains ? À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Le Samsung Galaxy A80 domine aujourd’hui la gamme Galaxy A. Il se distingue notamment par son design clairement original, avec son immense écran totalement borderless, et son module photo rotatif qui s’utilise aussi bien pour les photos classiques que pour les selfies. Ce sont de bons arguments pour un smartphone dit « milieu de gamme », mais la concurrence est, et sera toujours, très agressive. On trouve aujourd’hui de nombreuses références premiums (d’ailleurs plus ou moins cher que le A80 selon les marques), il faut alors se demander si le nouveau smartphone du géant coréen arrivera à se faire une place au milieu de tout ça. Parmi ce troupeau, on retrouve par exemple le OnePlus 7 Pro, un modèle résolument premium avec seulement quelques euros de différence, et un écran tout aussi grand.

Une question se pose alors : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy A80 et un OnePlus 7 Pro ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones !

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy A80 OnePlus 7 Pro
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Taille d'écran 6.7 pouces 6.67 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels 3120 x 1440 pixels
Densité de pixels 393 ppp 516 ppp
Technologie OLED OLED
SoC N/C Snapdragon 855
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 618 Qualcomm Adreno 640
Mémoire vive (RAM) 8 Go 6 Go, 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 16 Mpx
Appareil photo (frontal) Capteur 1 : 48 MPX
Capteur 2 : 8 MPX
16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 3700 mAh 4000 mAh
Dimensions 76.5 x 165.2 x 9.3mm 75.8 x 162.6 x 8.8mm
Poids N/C 206 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Or Noir, Or, Bleu
Prix 482€ 639€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : De petites différences qui ont leur importance

Si le Samsung Galaxy A80 appartient bel et bien à la gamme Galaxy A du constructeur coréen, son design est bien différent de ses petits-frères. Il tient en effet à couper le cordon avec sa famille pour mettre en avant un côté premium que l’on ne retrouve effectivement pas sur les autres modèles. Aucune pollution visuelle ici, l’écran est totalement borderless avec des bordures très fines tout autour pour laisser s’exprimer l’excellente dalle. Les bordures ne sont néanmoins pas logées à la même enseigne (3 mm pour les joues, 4 mm sur pour le front et 5 mm pour le menton), mais le résultat est suffisamment équilibré pour ne pas choquer. Pour éviter l’encoche ou la bulle, Samsung a donc eu recourt à un appareil photo rotatif. On en parlera un peu plus tard.

En retournant le téléphone, on remarque deux choses : l’absence du capteur d’empreintes, il est logé sous l’écran, et l’appareil photo positionné tout en haut du smartphone. Ce dernier doit en effet occuper cette place pour permettre la rotation du module photo lorsque celui-ci est déclenché lors d’un selfie. On apprécie d’ailleurs tout particulièrement le contour couleur bronze autour de l’appareil photo. Juste dommage que le dos accroche autant les traces de doigts.

Le OnePlus 7 Pro propose un design similaire à son adversaire. Lui aussi offre une devanture complètement occupée par son écran. Ce dernier s’étire bien plus que sur le Galaxy A80 grâce à des bordures plus fines (2,5 mm en haut et 3,5 mm en bas et des courbures sur les côtés). L’encoche est également aux abonnées absentes grâce à sa caméra pop-up… qui a tendance à laisser la poussière s’infiltrer. Dans l’ensemble, son design est clairement supérieur à ce qu’on a l’habitude avec OnePlus. Et pour cause ! Cette version Pro marque un tournant pour la marque chinoise qui abandonne le schéma traditionnel pour prendre des risques côté esthétique, et c’est tant mieux.

Au dos, on retrouve cependant le même look que le 6T, avec notamment une surface en verre accueillant le logo OnePlus en son centre. Toutefois, un petit détail vient changer la donne. Juste au-dessus, on aperçoit la nouvelle configuration à trois capteurs photo. Et bien qu’elle dépasse légèrement du téléphone, le fait qu’elle soit placée au milieu lui permet de ne pas être instable une fois que le smartphone est posé sur une surface plane. Un bon point, qui est d’ailleurs valable pour les deux smartphones de ce versus.

Que ce soit le Samsung Galaxy A80 ou le OnePlus 7 Pro, ils proposent tous les deux quasiment le même gabarit avec une diagonale d’écran identique : 6,7 pouces. Le smartphone coréen est néanmoins plus long de 3 mm seulement, mais aussi plus lourd (220 grammes contre 206 grammes). Dans les deux cas, le smartphone choisi sera difficilement manipulable à une main, sauf si vous êtes un expert de la gymnastique avec votre pouce.

Celui qui doit en revanche remporter la palme du meilleur design est le OnePlus 7 Pro. Si le design des deux smartphones est quasi-identique, notamment avec leurs écrans totalement borderless et dépourvus d’encoche, celui de OnePlus est globalement plus qualitatif, ne serait-ce que grâce à ses bordures extrêmement fines, les bordures incurvées et son poids mieux géré malgré le format imposant. Ces éléments l’inscrivent sans aucun doute dans la catégorie premium. Le Galaxy A80 s’en rapproche, mais il y a mieux.

Écran : Samsung est dépassé malgré les efforts

Sur cette gamme de prix, on attend forcément de Samsung une dalle excellente, et ça ne loupe pas. Son Galaxy A80 embarque un écran AMOLED de 6,7 pouces affichant une définition Full HD+ de 2 400 x 1 080 pixels avec une qualité d’image clairement au rendez-vous. Elle est d’ailleurs idéalement calibrée par défaut pour des couleurs parfaitement justes. Sa luminosité maximale est également suffisamment élevée pour profiter du smartphone sans craindre les rayons du soleil. Toutefois, cela ne suffit malheureusement pas à faire trembler son opposant.

De son côté, le OnePlus 7 Pro embarque aussi un écran AMOLED de 6,67 pouces, mais celui-ci affiche une définition Quad HD+ de 3120 x 1440 pixels, améliorant pas la même occasion la densité de pixel en comparaison du A80 : 512 ppp contre 392, respectivement. De même, la dalle de OnePlus est très lumineuse, contrastée à souhait et avec d’ailleurs un rendu des couleurs au poil. Toutefois, sa principale qualité — outre de supporter la norme HDR10+ — est de proposer un taux de rafraîchissement à 90 Hz. Le OnePlus 7 Pro devient alors le roi de la consommation de contenu.

L’écran de Samsung est excellent, mais on attendait un peu plus de la part du géant coréen en se positionnant sur ce segment tarifaire. OnePlus réussi quant à lui un véritable coup de maître avec son 7 Pro, où sa dalle se rapproche en effet de la perfection tant il n’y a absolument rien à lui reprocher.

Logiciel : un grand format implique… One UI

En partant des smartphones du bas du panier jusqu’aux modèles les plus premiums, la majorité des appareils estampillés Samsung en 2019, dont le Galaxy A80, tourne sous Android 9.0 Pie avec One UI. Cette nouvelle interface déployée au début de l’année par le constructeur apporte un souffle de fraîcheur plus qu’appréciable par rapport aux interfaces concurrentes qui n’ont pas réellement changé depuis quelques années maintenant. C’est beau, moderne et agréable à utiliser au quotidien grâce au soin apporté sur l’ergonomie. Elle est en effet pensée pour permettre une meilleure utilisation des smartphones à une main et trouve donc tout son sens avec un smartphone de ce format. On approuve !

Le OnePlus 7 Pro tourne également sous Android 9.0 Pie, mais avec l’interface Oxygen OS. Cette dernière s’est taillée la réputation d’être très respectueuse de la philosophie de Google, mais force est de constater qu’elle n’a pas bien changé depuis le 6T. Est-ce une bonne chose ? Oui et non. L’interface est fidèle à elle-même : épurée et simplifiée pour se rapprocher d’Android pur, agréable à utiliser au quotidien, avec toujours des fonctionnalités pertinentes pour l’utilisateur. Cependant, la largeur du téléphone n’a pour le coup pas du tout été prise en compte… La navigation par gestes devient par conséquent moins adaptée à ce grand format.

Oxygen OS est une bonne interface, elle n’est juste pas vraiment agréable à utiliser sur le OnePlus 7 Pro. One UI est en revanche plus adaptée aux smartphones grand format et nous le prouve aujourd’hui avec le Samsung Galaxy A80.

Performances : un fossé les sépare

Le Samsung Galaxy A80 est très timide sur sa puissance à côté des autres smartphones de sa tranche tarifaire. Le Snapdragon 730 accompagné par 6 Go de mémoire vive est actuellement la meilleure configuration pour un smartphone milieu de gamme, mais pas pour un smartphone vendu 659 euros L’expérience utilisateur est fluide et les jeux gourmands tourneront, mais ça a bizarrement meilleur goût avec un Xiaomi Mi 9T vendu 300 euros de moins.

Sans surprise, OnePlus équipe son smartphone avec la dernière puce de Qualcomm en date. C’est donc tout naturellement que le OnePlus 7 Pro intègre le Snapdragon 855, épaulé par 6, 8 ou 12 Go de mémoire vive selon le modèle choisi. Cette configuration est tout simplement celle qui offre les meilleures performances du monde Android. Cela tourne comme un charme, les jeux les plus gourmands tournent sans aucune difficulté avec les graphismes les plus poussés et pour couronner le tout, il ne chauffe pas spécialement. Bref, un sans faute pour OnePlus.

  Samsung Galaxy A80 OnePlus 7 Pro
SoC Snapdragon 730 Snapdragon 855
AnTuTu 7.x 202 827 373 182

Le rapport performances/prix du Galaxy A80 n’est pas à vanter. En mettant en avant l’aspect premium, on aurait préféré trouver une puce haut de gamme, ou au moins de la génération précédente. Il se tire clairement une balle dans pied face à une concurrence qui n’hésite pas à investir dans des SoC ultra haut de gamme.

Photo : on est loin d’un Pixel 3

La particularité principale du Samsung Galaxy A80 est son module photo rotatif, néanmoins légèrement différent de ce que l’on retrouve sur le Zenfone 6. L’avantage est donc d’utiliser le même appareil photo à l’avant et à l’arrière. Son double capteur 48 + 8 mégapixels, accompagné d’un troisième pour le mode portrait, prend de beaux clichés lorsque les conditions sont réunies, avec un mode HDR excellent et une polyvalence appréciée même si l’ultra grand-angle n’est pas son point fort. De nuit ou dans les situations difficiles, le Galaxy A80 ne parvient en revanche pas à convaincre. Le bruit numérique s’installe, les couleurs deviennent fades. On attendait beaucoup mieux pour le prix.

Si la partie photo n’a jamais été le point fort de OnePlus, ce n’est pas le 7 Pro qui viendra déroger la règle. Pourtant, on sent la volonté du constructeur de faire des efforts dans ce sens depuis la mise à jour qui avait corrigé de nombreux défauts sur les OnePlus 6 et 6T. Si le constructeur chinois n’a d’ailleurs pas hésité à vanter sa super note DxoMark lors de sa présentation officielle le 14 mai dernier, nous ne sommes pas autant convaincus dans notre test. Oui, le OnePlus 7 Pro prend de superbes clichés de jour, mais de nuit, on retrouve les mêmes défauts que ses prédécesseurs, à savoir un bruit numérique bien trop présent. Ici aussi le mode ultra grand-angle n’est d’ailleurs pas réellement satisfaisant, il manque souvent de netteté et avec une forte déformation sur les contours.

Vous l’aurez compris, ce ne sont pas les meilleures photophones du moment. Pour le prix auquel ils sont vendus, le Samsung Galaxy A80 et le OnePlus 7 Pro se devaient d’être irréprochables ou presque, mais on retrouve pourtant des solutions moins onéreuses et plus efficaces. Bref, on est loin de la qualité Pixel.

Batterie : des écrans bien trop gourmands

Le Samsung Galaxy A80 fait le choix d’intégrer une batterie de 3 700 mAh, ce qui de prime abord peut paraître peu pour un écran de 6,7 pouces, surtout quand l’on sait que c’est l’un des composants les plus énergivores du smartphone. Dans les faits ? Ce n’est effectivement pas suffisant, voire décevant pour la gamme Galaxy A autrefois réputée pour son endurance. Il pourra tenir toute une journée, mais n’espérez pas enchaîner avec une seconde. Il se rattrape néanmoins avec un système de charge rapide efficace jusqu’à 25 W. Comptez 1h30 pour recharger entièrement le téléphone.

Le OnePlus 7 Pro s’équipe quant à lui d’une batterie de 4 000 mAh. Son écran de 90 Hz et la puissance de son Snapdragon 855 n’aident pas à réaliser des économies d’énergies, d’autant plus que la batterie fond littéralement lors d’une partie sur Fortnite, par exemple. Toutefois, il affiche un meilleur résultat que son opposant malgré sa fiche technique supérieure, où le smartphone chinois pourra très bien survivre un deuxième jour si la consommation est modérée. De plus, la technologie « Warp Charge » est de la partie pour récupérer plus de 60% de batterie en 30 minutes seulement.

Avec une meilleure autonomie et un système de charge rapide plus efficace, le OnePlus 7 Pro l’emporte, même si on regrette qu’aucun des deux smartphones ne proposent la charge sans fil.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Le Galaxy A80 n’est absolument pas un mauvais smartphone, on comprend juste difficilement son positionnement tarifaire. Il est peut-être logique pour Samsung, mais il l’est beaucoup moins face à la concurrence. Outre le OnePlus 7 Pro que l’on recommande chaudement si vous souhaitez avant tout un smartphone performant avec un grand écran, il y a tellement d’autres solutions bien plus envisageables que le smartphone coréen. Vous voulez un smartphone doué en photo ? Orientez-vous vers un Google Pixel 3 ou un Huawei P30. La puissance est pour vous l’élément le plus important ? Le Xiaomi Mi 9 est là pour vous combler. Et on peut continuer comme ça encore longtemps.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy A80 est proposé au tarif de 659 euros dans une seule configuration : 8/128 Go.

Le OnePlus 7 Pro est disponible à 709 euros pour le modèle 6/128 Go, à 759 euros pour le modèle 8/256 Go et à 809 euros pour le modèle 12/256 Go.