Xiaomi Redmi Note 9S vs Realme 6 : lequel est le meilleur smartphone ?

Red(mi) is dead ?

 

Realme s'est lancé en France avec l'ambition de voler la couronne de Xiaomi sur le segment "qualité-prix". La révolte grondait en 2019, 2020 sera-t-elle l'année de la révolution ? C'est que ce que l'on va voir en mettant face à face le Xiaomi Redmi Note 9S et le Realme 6.

Xiaomi Redmi Note 9S vs Realme 6

Comparatif entre le Xiaomi Redmi Note 9S et le Realme 6 // Source : Frandroid

Realme a commencé à faire parler de lui en France en 2019, et déjà la firme chinoise sortie de la cuisse d’Oppo avait réussi à porter une estocade à Xiaomi avec les Realme 5 et 5 Pro. Si les Redmi Note 8T et 8 Pro restaient encore devant, le duel était serré. Nouvelle saison, nouveaux belligérants : voici les Xiaomi Redmi Note 9S et les Realme 6. Passons à l’affrontement.

Alors, quel est le meilleur smartphone entre le Xiaomi Redmi Note 9S et le Realme 6 ? C’est ce qu’on va voir dans ce comparatif.

Fiches techniques des Xiaomi Redmi Note 9S et Realme 6

Modèle Xiaomi Redmi Note 9S Realme 6
Version de l'OS Android 10 Q Android 10 Q
Interface constructeur MIUI Realme UI
Taille d'écran 6.67 pouces 6.5 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 395 ppp 405 ppp
Technologie LCD LCD
SoC Snapdragon 720G Helio G90T
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 618 other
Mémoire vive (RAM) 4 Go, 6 Go 4 Go, 6 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Capteur 4 : 5 Mpx
Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@30 IPS 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Non Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 5020 mAh 4300 mAh
DAS N/C 0.71
Dimensions 76.68 x 165.75 x 8.8mm 74.8 x 162.1 x 8.9mm
Poids 209 grammes 191 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu Blanc, Bleu
Prix 249€ 229€
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Design : un poinçon tout

S’il s’agit dans les deux cas de smartphones tournés vers l’entrée de gamme, les deux terminaux font tout de même des efforts sur le design, avec notamment des faces arrière travaillées. Ils cèdent par ailleurs à la mode des poinçons ou « bulles » dans l’écran, mais avec des choix légèrement différents.

Avec son écran de 6,67 pouces, le Xiaomi Redmi Note 9S atteint une hauteur de 165 mm, ce qui peut potentiellement le rendre assez difficile à utiliser d’une seule main. Par ailleurs, son poids est également relativement important puisqu’il dépasse les 200 grammes, 209 très exactement. À l’avant, l’écran est percé au centre, non sans rappeler les designs adoptés par les Galaxy Note 10 et S20, le poinçon est plutôt discret. L’arrière est en verre Gorilla Glass 5 avec de jolis reflets et le module photo composé de 4 capteurs, de forme carrée, positionné au centre est assez visible. Sur la tranche droite on va retrouver les boutons de volume, peut-être un peu trop haut placés. Le lecteur d’empreintes digitales, utilisé comme bouton de veille, est également sur la tranche. Au bas de l’appareil se trouvent le connecteur USB-C et la prise casque.

Le Realme 6 est un peu plus compact grâce à son écran de 6,5 pouces, pour un ensemble légèrement moins grand : 162 mm, et un peu plus léger avec 191 grammes. Cela reste grand pour une seule main, mais c’est quelques millimètres de gagnés dans une poche. L’écran est encore percé à l’avant, mais cette fois, le capteur est positionné à gauche. Il est en revanche moins discret que chez Xiaomi. Au dos, nous avons toujours des reflets sympathiques, mais ce n’est que du plastique et ce dernier peine à passer pour du verre. S’il dispose également d’un quatuor de capteur photo, ils sont alignés à la verticale à gauche du smartphone, c’est plus esthétique que chez Xiaomi. Même combat sur les tranches avec des boutons de volume, ainsi que le capteur d’empreinte. La partie basse est identique également : USB C et jack.

Pour résumer, les deux smartphones adoptent des lignes similaires avec du bon et du moins bon, mais à des endroits différents. On aura toutefois tendance à préférer Xiaomi grâce à sa bulle plus discrète, c’est tout de même ce que l’on voit le plus, et la face arrière plus agréable sous les doigts.

Écran : 90 Hz qui font la différence

Sur l’écran les différences vont être sensiblement plus marquées que sur le design, car c’est ici que Realme dégaine sa « killer feature » : le 90 Hz.

Commençons toutefois avec le Redmi Note 9S. Sans grande surprise dans cette gamme de prix, nous sommes face à une dalle LCD 60 Hz qui s’étale sur 6,67 pouces de diagonale. Avec sa définition de 2400 x 1080 pixels, cela donne une résolution 395 pixels par pouce (ppp). La dalle atteint une luminosité maximale mesurée de 411 cd/m², et un contraste correct de 1267:1. Nous mesurons sa température à 6600 K, très proche des 6500 K de la lumière blanche du soleil, considérée comme optimale. Enfin, le delta E de 4,3 témoigne d’une bonne colorimétrie, même si elle n’est pas parfaite. La valeur doit descendre en dessous de 3 pour que ce soit le cas. Rappelons que ces données correspondent au mode d’affichage « normal » du smartphone.

Realme reste également sur du LCD avec cette fois une diagonale de 6,5 pouces d’une définition de 2400 x 1080. Même définition, diagonale inférieure… donc résolution supérieure : 401 ppp. Aucune différence ne sera toutefois visible à l’œil. Ce qui se remarquera est en revanche le taux de rafraîchissement qui passe à 90 Hz pour des animations sensiblement plus fluides. Sous notre sonde, le Realme 6 dévoile une luminosité de 441 cd/m², un contraste de 1381:1, mieux que Xiaomi donc, mais sa température de 7174 K est sensiblement moins bonne, et on constate à l’œil une fâcheuse tendance à tirer vers le bleu. Un défaut que l’on pourra en partie corriger dans les paramètres. Enfin, le Delta E moyen est mesuré à 4,94. Là encore, Xiaomi fait mieux.

Même s’il manque un peu de justesse sur les couleurs, la meilleure luminosité et les 90 Hz donnent toutefois l’avantage au téléphone de Realme.

Logiciel : RealMIUI

Le Redmi Note 9S a été directement lancé avec Android 10 et l’interface maison MIUI 11. Realme adopte également la dernière version d’Android avec là encore une interface maison baptisée Realme UI.

Pour ce qui est du logiciel, deux philosophies s’affrontent… du moins pour l’instant. Le Redmi Note 9S fait pour l’instant l’impasse sur le tiroir d’applications. Ce dernier est réservé aux Mi 10 à l’heure où nous écrivons ces lignes, cela va probablement changer prochainement. Chez Realme, le tiroir est bien présent, plus standard dans le monde Android.

Pour le reste on trouve dans les deux cas les fonctionnalités désormais essentielles comme le mode sombre. Chez l’un ou l’autre, vous ne serez donc pas handicapé par quoi que ce soit. Les smartphones embarquent toutes les applications de Google et les fonctionnalités attendues, dont le niveau de sécurité Widevine L1 pour profiter des flux HD en streaming.

On rapprochera toutefois à Xiaomi certaines contraintes comme l’analyse antivirus lors d’un téléchargement depuis le PlayStore qui a une fâcheuse tendance à afficher de la publicité. C’est pour le moins intrusif. Realme n’est pas parfait non plus avec notamment des paramètres très surchargés et pas très clairs, même si certains ajouts comme le menu latéral sont plutôt bien pensés.

Quoi qu’il en soit, les deux interfaces sont hautement personnalisables et vous y trouverez votre bonheur. Ensuite, tiroir ou pas tiroir, icônes carrées ou rondes, c’est surtout une histoire de goût. On préfère peut-être d’un chouïa Realme qui a la décence de ne pas nous imposer de la publicité à chaque téléchargement d’application.

Photo : quatre à la suite

Que cela soit Xiaomi ou Realme, vous aurez quatre capteurs, mais lesquels ? Pour le Redmi Note 9S, ils s’articulent ainsi :

  • capteur principal de 48 mégapixels (f/1,79)
  • capteur ultra grand-angle de 8 mégapixels (f/2,2)
  • capteur de profondeur de 2 mégapixels (f/2,4)
  • capteur avec objectif macro de 5 mégapixels (f/2,4)

Pour le Realme 6, les capteurs s’alignent de cette façon :

  • capteur principal de 64 mégapixels (f/1,8)
  • ultra grand-angle de 8 mégapixels, 119 degrés (f/2,3)
  • capteur de profondeur en noir et blanc (f/2,4)
  • capteur avec objectif macro de 2 mégapixels (f/2,4), mise au point à 4 cm

On remarquera donc une certaine similitude dans la configuration, pour une polyvalence identique, les capteurs étant dédiés aux mêmes fonctionnalités. En revanche, Realme gagne quelques mégapixels sur le capteur principal.

Photos du Redmi Note 9S :

Photos du Realme 6 :

En pratique, de jour les deux mobiles se comportent à peu près de la même façon. On remarquera les mégapixels supplémentaires sur le Realme 6 n’offrent pas de véritable plus-value. Y compris lorsque l’on utilise le mode 64 mégapixels. Dans les deux cas, les couleurs sont rendues de façon satisfaisante, et la dynamique laisse parfois à désirer avec peut-être un très léger avantage pour Xiaomi.

Photos du Redmi Note 9S :

Photos du Realme 6 :

De nuit, avantage Realme. Il a tendance à mieux retranscrire les ambiances nocturnes et conserver un peu plus de couleurs et surtout de détails, les photos sont aussi un peu plus nettes. Il a ceci dit légèrement tendance à tirer vers le rose là où Xiaomi est un plus neutre.

Le capteur macro reste anecdotique sur les deux smartphones. Pour ce qui est des selfies, les différences sont suffisamment faibles pour considérer qu’ils sont égaux. Au final, Realme s’en tire donc un peu mieux, notamment grâce à ses résultats plus satisfaisants de nuit. Xiaomi n’en reste pas moins tout à fait au niveau de ce que l’on peut attendre dans cette gamme de prix.

Performances

Sur le plan des performances, Xiaomi Redmi Note 9S a fait le choix d’un Snapdragon 720G accompagné de 4 Go de RAM, le Realme 6 a choisi Mediatek avec le Helio G90T avec 4 Go de RAM sur le modèle de base.

Xiaomi Redmi Note 9S // Source : Ulrich Rozier pour Frandroid

À l’usage, les deux puces offrent des performances similaires le Redmi Note 9S fait un peu moins bien que Realme avec un Fortnite qui pourra tourner dans des graphismes « élevés », là où il faudra se contenter de « moyens » sur le Note 9S. Call of Duty Mobile fonctionne avec les meilleurs niveaux de détails sur les deux smartphones.

  Xiaomi Redmi Note 9S Realme 6
SoC Snapdragon 720G MediaTek Helio G90T
AnTuTu 8.x 272 446 289 301
PCMark 2.0 7 847 10 766
3DMark Sling Shot Extreme 2 519 2 552
3DMark Slingshot Extreme Graphics 2 366 2 389
3DMark Slingshot Extreme Physics 3 253 3 354
GFXBench Aztec Vulkan High (onscreen / offscreen) 10 / 6,6 FPS 10 / 6,7 FPS
GFX Bench Car Chase (onscreen/offscreen) 15 / 17 FPS 16 / 18 FPS
GFX Bench Manhattan (onscreen/offscreen) 37 / 40 FPS 45 / 50 FPS
Lecture / écriture séquentielle 489 / 171 Mo/s 518 / 204 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 31,3 / 29,1 IOPS 42,6k / 43k IOPS

NB : les benchmarks du Realme 6 ont été réalisés sur la version 8 Go de RAM contre 4 sur le Redmi Note 9S.

Dans les benchmarks, on constate que ce petit écart de performances se fait également sentir dans des scores systématiquement plus élevés chez Realme et ce même en déduisant une partie attribuable aux 8 Go de RAM de notre modèle de test. Rassurez-vous quoi qu’il en soit, à l’usage, les différences sont difficilement notables. Il n’empêche que Realme fait mieux.

De bien belles batteries

Sur l’autonomie, le Redmi Note 9S promet de faire que le Realme 6 grâce à une batterie de 5020 mAh contre 4300 chez son compatriote. En pratique… c’est également le cas.

Sur notre test d’autonomie personnalisé ViSer, le Redmi Note 9S a tenu 16 h avant d’atteindre les 10 % de batterie. C’est actuellement le meilleur score parmi tous les smartphones que nous avons testés. Notre outil n’a malheureusement pas fonctionné sur le produit de Realme. À défaut d’une comparaison théorique, on peut s’en remettre à la pratique et de ce point de vue, sans grande surprise, Xiaomi fait mieux.

Ce dernier réussira à tenir deux jours sur une seule charge, tandis que Realme se contentera d’une grosse journée ou un peu plus, l’écran 90 Hz pris en compte, Realme s’en sort donc intrinsèquement bien, mais pas aussi bien que son concurrent. Le Redmi Note 9S est un champion sur ce point. Point.

Du côté de la recharge, le Redmi Note 9S utilise un chargeur de 22,5 W, pour une charge de 10 à 100 % en un peu plus d’une heure. Realme monte à 30 W, couplés à une batterie plus petite, il grappille quelques minutes sur la recharge. Mais ce n’est pas assez pour compenser l’autonomie offerte par Xiaomi.

Lequel choisir entre le Xiaomi Redmi Note 9S et le Realme 6

À l’issue de ce comparatif, il reste assez difficile de trancher nettement entre le deux puisque chaque smartphone a ses qualités et ses défauts. Si l’on devait n’en choisir qu’un, on opterait pour le Realme 6 qui marque tout de même un point important grâce à l’écran 90 Hz. Il offre selon nous un vrai plus à l’usage. Ses performances et ses photos légèrement supérieures parachèvent le tableau. Enfin, le Realme 6 est proposé pour 20 euros de moins.

Xiaomi sera toutefois à préférer si vous êtes plus sensible au design et à l’autonomie. Cette dernière reste indéniablement le point fort du terminal. Pour en apprendre davantage sur chacun des smartphones, nous vous invitons à consulter nos avis complets :

Prix et disponibilité des Xiaomi Redmi Note 9S et Realme 6

Lancé le 27 avril, le Xiaomi Redmi Note 9S s’affiche au prix de 250 euros pour la version 4/64 Go et à 280 euros pour le modèle 6/128 Go.

De son côté, le Realme 6 a été lancé début avril à 230 euros pour le modèle 4/64 Go. On passe à 270 pour la déclinaison 4/128 Go et à 300 euros pour celle de 8/128 Go.

Les derniers articles