Realme 7i vs Xiaomi Poco M3 : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Les duels entre les téléphones entrée de gamme se suivent, mais ne se ressemblent pas. Cette semaine, le redoutable Realme 7i affronte le prometteur Xiaomi Poco M3. Lequel est le meilleur smartphone entre ces deux beaux candidats ? Réponse dans ce versus.

Realme 7i vs Xiaomi Poco M3

Realme 7i versus Xiaomi Poco M3, que le match commence ! // Source : Frandroid

Le Realme 7i et le Xiaomi Poco M3 partagent une caractéristique commune très spécifique : leur capacité de batterie de 6000 mAh, qui fait d’eux des champions parmi les champions en matière d’autonomie. Nos combattants du jour s’affrontent en revanche à armes inégales sur d’autres critères, que nous comparons dans ce versus pour vous épauler dans votre choix final. Leur versus, c’est maintenant et tout de suite !

Fiches techniques des Realme 7i et Xiaomi Poco M3

Modèle Realme 7i Xiaomi Poco M3
Version de l'OS Android 10 Q Android 10 Q
Interface constructeur Realme UI MIUI
Taille d'écran 6.5 pouces 6.53 pouces
Définition 1600 x 720 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 270 ppp 395 ppp
Technologie LCD LCD
SoC Helio G85 Snapdragon 662
Puce Graphique (GPU) Mali-G52 MC2 Adreno 610
Mémoire vive (RAM) 4 Go 4 Go, 6 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 2 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx 8 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Bandes supportées N/C 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
5G Non Non
NFC Non Non
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 6000 mAh 6000 mAh
Dimensions 75.9 x 164.5 x 9.8mm 77.3 x 162.3 x 9.6mm
Poids 188 grammes 198 grammes
Couleurs Bleu, Vert Noir, Bleu, Jaune
Prix 129 € 159 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Look classique pour l’un, original pour l’autre

S’il y a bien un élément esthétique qui unit les smartphones entrée de gamme, c’est leur face avant. Plusieurs marqueurs les caractérisent, comme l’encoche centrale en forme de goutte d’eau et les épaisses bordures noires qui encadrent l’écran. Une formule aussi bien appliquée au Realme 7i qu’au Poco M3. Sur ce point, le duo fait jeu égal.

Pour les différencier, direction la façade arrière. Si le Realme 7i fait dans le classicisme pur et dur avec un module carré aux bords arrondis placé en haut à gauche, le Poco M3 joue la carte de l’extravagance avec un imposant rectangle placé à l’horizontale sur toute la partie supérieure de son dos.

Cedit rectangle en verre accueille un module (trois capteurs photo) lui aussi rectangulaire, mais apposé de manière verticale cette fois-ci, le tout accompagné du logo « Poco » inscrit en lettres capitales. Xiaomi a fait en sorte qu’on ne le rate pas. Que l’on aime ou pas, force est de constater que le fabricant a tenté de proposer quelque chose de nouveau.

Quant à la texture du dos, le Poco M3 profite d’une coque texturée relativement agréable au toucher, contre un effet strié très léger sur le Realme 7i, apportant une sensation plus lisse. Entrée de gamme oblige, le binôme ne profite bien évidemment pas d’un revêtement en verre généralement réservé aux appareils haut de gamme.

En main, les deux téléphones se valent tant leur gabarit respectif se ressemblent : 9,8 mm d’épaisseur pour le Realme, contre 9,6 mm pour le Poco. C’est épais. Au niveau du poids, le premier nommé est plus léger de 10 grammes (188 grammes) que le second. Ce qui est sûr, c’est que leur format les classe dans la catégorie des grands smartphones.

Cet élément doit être pris en compte puisqu’il ne convient pas à tous les utilisateurs. Qui plus est ceux ayant des petites mains, pour qui les grands terminaux ne sont pas toujours bien adaptés.

Les deux rivaux ne profitent pas du même emplacement dédié au capteur d’empreintes digitales. Situé sur le dos, celui du Realme 7i est difficile à aller chercher avec un petit index. Niché sous le bouton d’alimentation, celui du Poco M3 tombe parfaitement sous le doigt au moment de le manipuler.

Double SIM, emplacement pour carte MicroSD et prise jack 3,5 mm : cette traditionnelle panoplie observée sur l’entrée de gamme compose la fiche technique des deux appareils. Le Poco M3 profite en revanche de haut-parleurs stéréo et d’un verre de protection Gorilla Glass 3 sur sa face avant. Rien contre les rayures, l’eau et les poussières pour nos protagonistes du jour.

HD vs Full HD

Avec leur dalle de 6,5 et 6,53 pouces, respectivement, les Realme 7i et Xiaomi Poco M3 proposent une diagonale d’écran sensiblement similaire. À la différence près que le Poco sort du lot grâce à sa définition Full HD+ (2340 x 1080 pixels) bien mieux adaptée à cette taille d’écran que l’HD du Realme.

Les deux téléphones partagent également le même taux de rafraîchissement de 60 Hz, soit le strict minimum en matière de confort visuel et de fluidité.

En matière de luminosité et taux de contraste, le Realme 7i hausse le ton et domine les débats grâce à des mesures supérieures enregistrées avec notre sonde et le logiciel CalMan de Portrait Displays. D’ailleurs, la luminosité moyenne du Poco M3 (393 cd/m² contre 470 cd/m²) pourrait créer des difficultés à lire correctement l’écran en plein soleil.

Par défaut, la température des couleurs (6918 K) tend légèrement vers le bleu sur le Realme 7i. Inversement, elle s’oriente davantage vers le rouge (5960 K) pour le Poco M3, qui bénéficie par contre d’un mode Auto qui adapte les couleurs de l’écran à la luminosité ambiante. Pour le Realme, équilibrer les couleurs dans les paramètres est envisageable.

Le Realme 7i semble ici placer le curseur un poil plus haut que le Poco M3 grâce à sa meilleure luminosité et ses contrastes plus profonds, bien que sa définition HD+ ne fait pas le poids face au Full HD+ d’en place. Heureusement que le taux de 90 Hz est là.

Interface logicielle : les fans de contenus HD ont leur chouchou

Que les interfaces logicielles soient aujourd’hui hautement personnalisables, cela ne fait plus aucun doute. Un constat aussi bien observé sur Realme UI que sur MIUI 12, tous les deux basés sur Android 10. Les incontournables fonctionnalités de navigation par gestes et du mode sombre sont bien évidemment de mise.

Sur Realme UI, la barre latérale intelligente s’avère toujours pertinente pour accéder à des applications à une main. De son côté, le Poco M3 traîne avec lui l’un des principaux défauts des téléphones Xiaomi : l’activation d’un antivirus toujours enquiquinant au moment de télécharger une application. Il est heureusement désactivable.

Les deux téléphones souffrent encore de petits problèmes de traduction, sans que cela ne soit pour autant très gênant au quotidien. L’absence de certification Widevine L1 (plus haut niveau de sécurité) sur le Realme 7i pose en revanche un gros problème : il est impossible de lire des contenus en qualité HD sur les plateformes SVOD. Le Poco M3, lui, peut.

Si vous êtes férus de films et séries sur Netflix ou Disney+ par exemple, ce défaut peut grandement jouer dans votre décision finale.

Un appareil photo à l’avantage du Realme 7i

Trois capteurs arrière et un objectif de 48 mégapixels en guise de caméra principale sont à mettre au crédit de nos deux gladiateurs. Sachez tout de même qu’ils ne décrochent pas la palme des meilleurs photophones entrée de gamme. Voici les caractéristiques de leur module :

Realme 7i : 

  • Capteur principal de 48 mégapixels (f/1,8) ;
  • Ultra grand-angle de 8 mégapixels (119°, f/2,3) ;
  • Objectif macro (f/2,4).

Xiaomi Poco M3 :

  • Capteur principal de 48 mégapixels (f/1,79) ;
  • Capteur de profondeur de 2 mégapixels (f/2,4) ;
  • Capteur avec objectif macro de 2 mégapixels (f/2,4).

Dans des conditions classiques, le capteur principal du Realme 7i se place au-dessus du lot, mais n’est pas exempt de tout reproche. L’appareil pêche parfois dans la gestion de la dynamique et les couleurs capturées semblent légèrement s’éloigner de la réalité. Rassurez-vous : dans l’ensemble, le résultat reste très correct pour un smartphone vendu à ce prix.

Le Poco M3 ne démérite pas, mais les images immortalisées manquent souvent de piqués pour apporter un niveau de détails satisfaisant. Plus simplement, les photos du Realme 7i sont juste plus belles.

Realme 7i :

Xiaomi Poco M3 :

De nuit, aucun des deux smartphones ne fait de miracle. Accordons-nous pour dire que le Realme 7i conserve tout de même un niveau de netteté légèrement supérieur et offre une gestion des fortes sources lumineuses plus sereine. Le Poco M3 tombe dans tous les pièges possibles, pour un résultat très moyen. Du bruit numérique se fait sentir d’un côté comme de l’autre.

Le mode nuit du Realme 7i réagit bizarrement, puisqu’il n’apporte pas spécialement de luminosité supplémentaire — au contraire — mais rend le cliché bien plus net, et donc plus joli à regarder. Celui du Poco M3 rehausse bien la luminosité, mais la qualité globale reste médiocre.

Realme 7i : 

Xiaomi Poco M3 : 

Les modes 48 mégapixels des deux téléphones ont du mal à se départager. Le binôme part de loin, et parvient a renforcer l’impression de netteté lorsque l’on zoom dans l’image. Tout n’est pas parfait, mais le résultat est somme toute honorable.

Realme 7i : 

Xiaomi Poco M3 : 

Le Realme 7i présente une meilleure polyvalence grâce à un capteur ultra grand-angle qui a le mérite d’exister sans pour autant flamboyer. Entre les distorsions optiques, les zones floues et l’incohérence colorimétrique, le capteur peine à totalement convaincre.

Comme d’habitude, la présence d’un objectif macro pose encore question au regard de leur bilan toujours aussi mitigé. Du côté du mode portrait, les deux téléphones ont tendance à flouter des mèches de cheveux un peu trop virevoltantes. On notera toutefois que la qualité globale semble meilleure sur le Realme 7i.

Realme 7i : 

Xiaomi Poco M3 : 

Les Realme 7i et Xiaomi Poco M3 optent pour une caméra de 8 mégapixels à l’avant : celle du Poco a tendance à beaucoup lisser le sujet.

Un Realme 7i plus puissant

Sur tous les scores benchmarks, ou presque, le Realme 7i coiffe au poteau son concurrent du jour. Et cela se ressent aussi à l’usage. Là où le téléphone de Realme jouit d’une belle fluidité au quotidien au moment d’exécuter des tâches simples, l’appareil de Poco fait face à quelques petits ralentissements réguliers. C’est certes léger, mais tout de même présent.

Modèle Realme 7i Xiaomi Poco M3
AnTuTu 8 202412 186550
AnTuTu CPU 74958 71803
AnTuTu GPU 43366 33767
AnTuTu MEM 42079 44272
AnTuTu UX 42009 36708
PC Mark 2.0 8889 5948
3DMark Slingshot Extreme 1389 1182
3DMark Slingshot Extreme Graphics 1125 1030
3DMark Slingshot Extreme Physics 2616 2452
3DMark Wild Life 700 367
3DMark Wild Life framerate moyen 4.20 FPS 2.2 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 9.3 / 3.1 FPS 4.3 / 2.8 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 17 / 9.8 FPS 6.4 / 7.2 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 43 / 25 FPS 18 / 19 FPS
Lecture / écriture séquentielle 314 / 184 Mo/s 515 / 268 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 21362 / 22070 IOPS 40558 / 40180 IOPS

Sur le papier et en pratique, le processeur Helio G85 de Mediatek semble donc plus performant que le Snapdragon 662 de Qualcomm. Les deux terminaux font par ailleurs jeu égal en termes de RAM : 4 Go.

Très gourmand en ressources, Fortnite a tout de même pu être installé sur le Poco M3, non sans une latence marquée et un crash du jeu au bout de 17 minutes de session.

Bref, vous l’aurez compris : le Realme 7i remporte cette manche.

Les rois de l’autonomie

Difficile de départager les Realme 7i et Xiaomi Poco M3 en matière d’autonomie. Le binôme embarque à leur bord la même batterie de 6000 mAh, qui leur confère une endurance à couper le souffle : comptez facilement deux jours en utilisation ultra intensive, et trois voire quatre journées avec un usage plus modéré. Compliqué de faire mieux sur ce segment.

Armez-vous néanmoins de patience pour recharger votre modèle : 2h40 pour le premier grâce à sa charge de 18 W, et 2h50 pour le second avec un bloc d’alimentation d’une puissance équivalente. En clair : presque trois heures pour les deux produits.

Réseau et communication des Realme 7i et Xiaomi Poco M3

Pourtant démocratisée sur l’entrée de gamme, la puce NFC — paiements sans contact et titres de transport dématérialisés — n’a sa place sur aucun des deux smartphones. Ces derniers s’appuient par ailleurs sur toutes les bandes de fréquences 4G de France, du Blueooth 5.0 et du Wi-Fi 5.

Leur gestion des appels téléphoniques est globalement maîtrisée avec une bonne filtration des nuisances sonores, bien que les bruits de klaxon toujours plus difficiles à gommer surgissent parfois dans votre échange. Dans les deux cas, la voix est bien intelligible, mais légèrement compressée.

Lequel choisir entre le Realme 7i et le Xiaomi Poco M3 ?

Les Realme 7i et Xiaomi Poco M3 ont chacun des défauts et des qualités. Mais en prenant de la hauteur, force est de constater que le premier nommé tire mieux son épingle du jeu. Plus lumineux et mieux contrasté, l’écran du Realme 7i marque des points malgré son taux de 60 Hz (tout comme le Poco M3).

Certes, la définition Full HD+ du Poco M3 ne démérite pas, mais elle constitue un atout insuffisant face à son concurrent. L’appareil mobile de Realme hausse également son niveau sur les performances photographiques et domine globalement celles du modèle Xiaomi.

Constat identique au chapitre de la puissance, où le Realme 7i se montre particulièrement efficace pour effectuer des tâches simples. Le Poco M3 abat en revanche une carte phare pour muscler son jeu : la possibilité de lire des contenus HD sur les plateformes SVOD, ce qui n’est pas le cas du Realme 7i.

Ces deux champions de l’autonomie partagent la même capacité de batterie qui leur offre peu ou prou une endurance de plusieurs jours. Un atout de poids pour les deux modèles, dont le gabarit relativement massif joue en leur défaveur pour les amateurs de smartphones compacts.

Le Poco M3 bénéficie néanmoins d’une grille tarifaire plus clémente grâce aux réductions appliquées sur de nombreux sites marchands.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire :

Prix et disponibilité des Realme 7i et Xiaomi Poco M3

Commercialisé fin 2020, le Realme 7i est disponible au prix de 169 euros sur le site officiel de la marque en configuration 64 Go de stockage interne (extensible avec une carte MicroSD) et 4 Go de RAM. Son tarif baisse de quelques dizaines d’euros sur certaines plateformes de vente.

Lui aussi lancé à la fin de l’année dernière, le Xiaomi Poco M3 est disponible à 139,90 (64 + 4 Go) et 149,90 euros (4 + 128 Go) sur la boutique officielle du fabricant. Quelques sites le proposent même des à tarifs encore plus avantageux frôlant les 100 euros.

Les derniers articles