Le jeu Opus: the day we found earth vous propose de partir à la recherche des origines de l’humanité en cherchant une mystérieuse planète bleue qui prend le nom de Terre.

header

Des centaines d’années dans le futur, très certainement, l’humanité cherche son salut dans la quête de la planète Terre où elle a vu le jour, et où certaines gênes pourraient permettre de la sauver. Cette humanité désormais exilée à des années-lumière, l’existence de la planète bleue est évoquée comme un conte pour enfants, une mythologie, ou une croyance religieuse.

Dans Opus: the day we found earth, on incarne un robot nommé Emeth, qui a été conçu pour chercher des exoplanètes semblables à la Terre. Il est aidé de Lisa, une chercheuse, et ils vont ensemble parcourir l’espace afin de recenser et référencer les planètes qui se rapprochent le plus possible des conditions de vie terrestre. Mais la quête de la Terre, avec un degré de similarité de 99,89 %, n’est pas une chose aisée et on compte presque tomber dessus par chance. Enfin presque, puisque de nombreuses informations sont en fait données directement à notre héros, qui n’a plus qu’à se référer à des coordonnées connues et voir si la Terre se trouve dans un des systèmes solaires explorés.

Pour ne pas rendre la tâche trop lassante, les développeurs du jeu font reposer le gameplay de ce jeu sur une double histoire. On doit chercher la Terre, certes, mais aussi comprendre ce qui se passe sur cette station spatiale où le docteur Lisa a disparu, remplacé par un hologramme, et où de nouvelles pièces se débloquent au fil de notre avancée. À n’en pas douter, Opus: the day we found earth est vraiment un jeu à part, plein de poésie et de mystère, et qui devrait attisé la curiosité de certains. Une version gratuite du jeu, lancée il y a quelques jours sur Android, est disponible sur le Play Store.