À la manière d’un Microsoft qui n’hésite plus à développer ses propres applications sur Android, Samsung aurait décidé de porter une bonne partie de ses applications sur iOS. Le meilleur moyen de rendre ses objets connectés plus accessibles auprès du grand public.

iPhone vs Galaxy S6

Samsung est bien conscient que le marché des smartphones ne lui sera pas favorable éternellement. Et pour la marque coréenne, il est maintenant urgent de trouver des relais de croissance et de miser dessus. Les objets connectés en font partie et c’est sûrement ce qui explique la décision de Samsung de porter « presque toutes ses applications » sur iOS.

 

Permettre à des utilisateurs d’iPhone d’utiliser les produits de Samsung

C’est ce que rapporte le site, généralement bien renseigné, SamMobile, qui affirme tenir l’information d’une source interne à Samsung. Selon elle, Samsung prévoirait de développer et porter la majorité de ses applications existantes de façon à ce qu’elles fonctionnent sur iOS. SamMobile parle ainsi de l’arrivée prochaine de l’application Gear Fit Manager et de S Health sur iPhone, de façon à rendre le Gear Fit, sorti en 2014, compatible avec l’iPhone. En fait, il est plus probable que le portage de cette application concerne l’arrivée d’un nouveau Gear Fit, en rumeur depuis le début du mois.

SamMobile parle également de l’arrivée des applications Remote control et Family Square sur iOS, deux applications liées à la Galaxy View, la tablette géante de Samsung, de façon à pouvoir la contrôler à distance avec un smartphone. Enfin, on apprend que l’application Smart Camera, permettant de contrôler et de gérer des caméras à distance, qui existe déjà sur l’App Store, aura bientôt droit à une mise à jour majeure de son interface.

 

Une décision avant tout économique

Si Samsung a pris la décision de porter plus d’applications sur iOS – après tout, une bonne partie sont déjà présentes sur l’App Store – c’est surtout pour permettre à ses objets connectés d’être accessible au plus grand nombre et plus particulièrement à un plus grand public américain. Avec l’annonce récente des TV intégrant SmartThings, des frigos connectés sous Tizen et même de montres connectées, le coréen ne peut plus se permettre de snober une partie de ses clients sous prétexte qu’ils n’achètent pas uniquement ses propres produits.