Au CES 2017, Nvidia a dévoilé un appareil domotique pour contrôler les objets connectés de la maison par des commandes vocales. Il est baptisé Nvidia Spot et fonctionne avec la Shield.

Nvidia Spot

La conférence de Nvidia au CES 2017 à Las Vegas a été riche en annonces, avec notamment la nouvelle Shield TV dont les nouveautés sont un peu décevantes.

L’entreprise a aussi profité de l’événement pour dévoiler Nvidia Spot, un gadget domotique qui permet de commander les objets connectés de sa maison simplement par la voix. Nvidia ne donne pas beaucoup de détails sur ce nouvel appareil. Néanmoins, il semblerait qu’il s’agit simplement d’un micro qui se connecte via Wi-Fi à la Shield. Celle-ci, équipée de Google Assistant, est le vrai centre névralgique de la maison connectée telle que l’imagine Nvidia. Le service devrait être compatible avec les objets Samsung SmartThings, Philips Hue et Nest.

Différent de Google Home

Ainsi, le Nvidia Spot se contenterait simplement de transmettre les commandes vocales au hub qui, lui, se chargerait de les interpréter et de les exécuter. C’est différent du Google Home qui est équipé de la technologie nécessaire à l’intérieur du boîtier pour traiter lui-même les tâches demandées par l’utilisateur.

Concrètement, cette différence de fonctionnement ne devrait pas se ressentir dans l’expérience utilisateur. Dans un cas comme dans l’autre, il sera possible de commander tous les appareils connectés de la maison. Nvidia Spot semble ainsi marcher sur les plates-bandes de Google Home. Mais Nvidia nous précise qu’ils n’ont pas l’intention de concurrencer la firme de Moutain View dans ce domaine puisque la technologie est différente.

D’après les images dévoilées par la marque, il faudrait brancher les appareils Nvidia Spot sur des prises d’alimentation électrique. Reste à savoir combien il faudra s’en procurer pour couvrir toute une maison.

Aucune date annoncée

Aucune date de sortie ni de prix de n’ont été annoncés pour le Nvidia Spot. La Shield TV quant à elle sort le 16 janvier pour 229,99 euros et peut d’ores et déjà être précommandée en France — au cas où vous auriez envie de profiter d’un Google Assistant qui ne comprend pas encore la langue de Molière.