Après l’annonce de Stéphane Richard (PDG d’Orange), certains internautes se sont lancés dans des calculs savants. Avec 1,5 millions d’abonnés, l’objectif est d’estimer le nombre d’abonnés qui ont quitté leur opérateur pour aller chez Free Mobile.

Depuis l’arrivée de Free Mobile, on tremble avant tout pour les MVNO et Bouygues Telecom. C’est en effet les opérateurs les plus fragiles avec les abonnés les plus votatiles, mais également les opérateurs qui ont réagit le plus rapidement aux nouvelles offres de Free. Avec quelques outils statistiques et des sondages, un site dédié à Free Mobile s’est lancé dans une estimation assez intéressante. Les abonnés Free Mobile viendraient de :

  • 29% de chez Orange (435 000 abonnés)
  • 20,8% de chez SFR (312 000 abonnés)
  • 14,3% de chez Bouygues Télécom (214 000 abonnés)
  • 7,1% de chez Virgin Mobile (106 000 abonnés)
Ces chiffres ramenés au nombre d’abonnés par opérateur, on peut ainsi calculer le % d’abonnés pour chaque opérateur (Q3 pour les opérateurs historiques, Q2 pour Virgin Mobile). Free a donc recruté :
  • 1,6% des abonnés Orange
  • 1,9% des abonnés SFR
  • 2,8% des abonnés Bouygues Télécom
  • 5,3% des abonnés Virgin Mobile

Une vraie hémorragie pour Virgin Mobile, mais des chiffres peu étonnants. En effet, une partie des abonnés Virgin Mobile ont été recrutés avec la vente privée sur Vente-Privee.com, un an auparavant exactement. Ces abonnés avaient profité d’un abonnement à 15 euros par mois avec 5 heures d’appel, SMS et data illimités. Bien que Virgin Mobile ait réagit assez vite avec des forfaits très intéressants pour ses abonnés, cela n’a pas empêché une partie de ces abonnés de migrer chez Free Mobile.

Attention, ce sont de simples estimations avec un marge d’erreur assez faible (42 000 sondés).

Pourtant, le marché des telecom n’a jamais été aussi dynamique et réactif, l’effet Free Mobile semble diminuer… les opérateurs préparent des contre-offensives avec de nouveaux produits et de nouvelles offres. Cela n’empêche pas les salariés des opérateurs historiques d’appréhender les prochains mois, SFR aurait gélé les recrutements et les salaires, et ne renouvellerait aucun CDD. Selon un employé SFR interrogé par La Provence, SFR perdrait chaque jour 50 000 abonnés.

Source : Toosurtoo via Universfreebox