Nous vous avions présenté la Mad Catz M.O.J.O. la semaine dernière, nous avons pu la prendre en main lors de l’E3. Le Mad Catz MOJO est encore une autre console de jeu basée sur Android, à l’instar de Ouya, GameStick et GamePop . Elle comprend une manette de jeu « grandeur nature », avec joysticks, des boutons, et une rangée de boutons de lecture multimédia pour la musique et la vidéo. 

c_DSC_0446

 

Contrairement à la Ouya ou encore la GameStick, qui ont leurs propres interfaces et des stores d’applications Android, MOJO exécute une version du stock d’Android avec Google Play, Amazon Appstore et Nvidia Tegra Zone pré-intégrés. Si vous avez déjà une grande bibliothèque de jeux sur un téléphone ou une tablette Android, vous n’aurez pas à racheter les jeux sur MOJO.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

c_DSC_0441

 

L’inconvénient de l’approche de Mad Catz est que l’interface Android n’est pas vraiment conçue pour être utilisée avec une manette physique. Vous pouvez naviguer avec les sticks de la manette, et Mad Catz prévoit également l’émulation d’un curseur (de souris). Malheureusement, ces deux méthodes sont essentiellement des solutions de contournement. De plus, les utilisateurs MOJO devront trouver des jeux compatibles avec des manettes jeux.

c_DSC_0442

 

La version testée était un « prototype » et n’intégrait pas les fonctionnalités avancées par Mad Catz. Le constructeur essaye d’intégrer une solution logicielle pour pouvoir utiliser son smartphone ou sa tablette comme « contrôleur ». La MOJO tourne sous NVIDIA Tegra 3, néanmoins la version finale pourrait intégrer une puce Tegra 4. Attendue pour la fin de l’année, Mad Catz a encore beaucoup à dire… sur cette MOJO.

c_DSC_0444

c_DSC_0445

 

c_DSC_0431

c_DSC_0432

c_DSC_0433

c_DSC_0438

c_DSC_0439

c_DSC_0440

c_DSC_0428

c_DSC_0429

c_DSC_0430