L’Essential Phone s’est fait démonter, mais c’était pas simple

 

Le célèbre spécialiste de la réparation de smartphones, iFixit, s’est attaqué à l’Essential Phone. Et c’était difficile… Très difficile.

Comme pour la majorité des smartphones haut de gamme, iFixit a fait subir ses tortures habituelles à l’Essential Phone, le nouveau smartphone de la firme d’Andy Rubin, papa d’Android. La note est catastrophique.

En effet, iFixit a attribué à l’Essential Phone une note de « réparabilité » de 1 sur 10. C’est possiblement la pire note jamais octroyée par le spécialiste de la réparation. La principale raison de ce jugement assassin est certainement la difficulté à retirer la coque arrière du téléphone pour accéder aux composants. Alors que la plupart des téléphones se contentent d’un peu de chaleur (un sèche cheveux peut suffire), il a été nécéssaire ici de glacer le téléphone à l’aide d’une substance à -51°C.

Cet acharnement n’aura toutefois pas été très utile puisqu’il a finalement été nécessaire de passer par l’écran pour accéder à la carte-mère. Ce n’est toutefois pas le seul défaut du smartphone puisque le port USB-C soudé à la carte-mère et la trop grande quantité d’adhésif rend quasi impossible la réparation sans endommager le smartphone.

Notons tout de même que le téléphone a obtenu un point pour son utilisation de vis standards. C’est déjà ça, et si vous ne comptez pas démonter le téléphone, vous pouvez toujours le faire importer depuis les États-Unis. Un conseil tout de même, changez l’application de l’appareil photo.

Annoncé il y a moins de trois mois, l’Essential Phone s’est déjà fait un nom. Il nous vient d’une startup qui vaut déjà bien plus d’un milliard de dollars, après une levée de fonds de près de 300 millions de…
Lire la suite

Les derniers articles