Disney+ n’a pas l’intention d’offrir un tarif plus bas avec de la publicité

En tout cas, pas tout de suite

 

Lors d'une conférence mardi, Bob Chapek, le patron de Disney, est revenu sur l'éventualité d'un nouvel abonnement Disney+ moins cher et financé en partie par la publicité.

The Mandalorian Saison 2 sur Disney+

The Mandalorian Saison 2 sur Disney+ // Source : Disney+

Disney+ est un service de streaming familial, avec son monde Star pour les plus grands, qui veut avant tout proposer une offre de spectacles pour réunir différente de la télévision linaire. Et forcément, cela se fait sans publicité, puisque, pour en profiter, il faut payer.

C’est ce qu’a répété Bob Chapek, le patron de Disney, lors de la 23e conférence annuelle des communications organisée par le Crédit Suisse, mardi.

Interrogé sur l’ajout d’un abonnement moins cher avec publicité, le PDG de la Walt Disney Company a quelque peu botté en touche. S’il n’a pas totalement rejeté l’idée d’un tarif bas compensé par la publicité, Chapek a indiqué que ce n’était pas dans les prévisions actuelles.

Pas de désabonnement massif après la première hausse

L’abonnement à Disney + a été revu à la hausse ces derniers mois avec l’ajout des contenus Star issus de très nombreuses chaînes et productions appartenant au géant du divertissement (films et séries Disney Television Studios, FX, 20th Century Studios, 20th Television, Touchstone). La seule fois depuis le lancement du service fin 2019.

Star arrive le 23 février prochain sur Disney+

Star arrive le 23 février prochain sur Disney+

L’abonnement est ainsi passé de 6,99 euros à 8,99 euros par mois sans « constater de taux de désabonnement significativement plus élevé à cause de cela« , a-t-il précisé.

Bob Chapek estime que le prix actuel de l’abonnement reste « très attractif« . Mais il est fort à parier que le tarif augmente au fil du temps et de l’ajout de programmes inédits, comme l’a fait également Netflix ces dernières années. Mais Disney+ reste proposé à un prix inférieur, avec de nombreux atouts (4K inclus, jusqu’à 10 profils et plusieurs utilisateurs en simultané, etc.).

Un jour peut-être, le besoin d’attirer toujours plus de familles avec son catalogue de vedettes maison (les princesses Disney, les superhéros Marvel, Star Wars…) fera ressentir la nécessité d’un abonnement plus bas. Mais ce n’est visiblement pas pour maintenant.

Les derniers articles