Sur Android 14, le Google Play Store va être un peu moins omniprésent

 

Après avoir été contraint de faciliter l'usage d'app store non officiels sur le marché indien, fin janvier, Google prévoit maintenant d'intégrer ces nouvelles règles à l'échelle mondiale pour Android 14.

Le Play Store de Google // Source : Frandroid

Après Apple, c’est au tour de Google de faciliter l’accès aux app stores alternatifs. Comme remarqué par le site d’informations XDA Developers, le géant américain prévoit de simplifier l’utilisation de magasins d’applications autres que le Play Store dans la prochaine version de son système d’exploitation, Android 14. Que ce soit le Samsung Galaxy Store, l’Amazon Appstore, l’AppGallery de Huawei ou encore F-Droid.

Une décision qui fait écho au projet d’Apple d’autoriser d’autres App Store que le sien dans une prochaine version européenne d’iOS sur iPhone.

Des mises à jour plus « douces »

Si Google avait déjà assoupli les règles liées à ces magasins d’applications avec Android 12, la plateforme officielle de développement d’Android 14 fait mention de trois nouvelles API qui devraient simplifier leur fonctionnement.

Google prévoit d’abord d’autoriser les app stores tiers à lancer des « mises à jour douces ». Concrètement, ces magasins non officiels pourront vérifier si l’appareil d’un utilisateur remplit certains critères avant de lancer une mise à jour automatique. « Par exemple, un magasin d’applications peut retarder les mises à jour s’il constate que l’utilisateur est en train d’utiliser l’application », précise la page dédiée à cette nouvelle API sur la plateforme Developers d’Android.

Pas de révolution, mais une simplification

Autre nouvelle fonctionnalité : un app store alternatif pourra être le seul à pouvoir mettre à jour une application. Aujourd’hui, si celle-ci est également disponible sur le Play Store, rien n’empêche l’app store de Google de la mettre à jour automatiquement.

Par ailleurs, Android 14 permettra aussi à un magasin d’applications externe de demander l’accord de l’utilisateur avant d’installer une mise à jour particulière. Une option utile si la nouvelle version d’une application souhaite accéder à plus de données de l’utilisateur, comme le note XDA Developers.

Bien que ces trois fonctionnalités soient déjà accessibles aux app stores non officiels, ces nouvelles API facilitent leur utilisation et requièrent moins d’accès aux données des utilisateurs. En somme, ce n’est pas forcément une révolution dans l’usage d’applications alternatives au Play Store, mais cela peut faciliter leur usage au quotidien.

Des changements pas si bienveillants

Comme dans le cas d’Apple, Google ne change pas son système d’exploitation seulement par bienveillance. En octobre 2022, la Commission de la concurrence indienne a accusé Google d’abus de position dominante sur la plateforme Android, forçant notamment la firme à ouvrir son système d’exploitation aux acteurs extérieurs. Google a bien tenté de contester, mais la Cour suprême l’a débouté le 20 janvier dernier.

De quoi convaincre le géant californien de revoir ses règles à l’échelle mondiale pour Android 14, même si, selon XDA Developers, ces nouvelles fonctionnalités ne devraient pas voir le jour avant les premières bêtas stables, dès juin 2023.