Sur Android, Google ne laissera plus vos apps s’épier entre elles sans raison

Moins d'autorisations

 

Les applications de vos smartphones Android ne vont plus pouvoir vérifier quelles autres apps sont installées. Google a décidé de restreindre les autorisations.

Après Apple, Google serre un peu plus la vis aux développeurs. L’entreprise a annoncé une modification de sa politique de développement d’applications qui va rendre plus difficile pour les applications de savoir quelles autres apps sont déjà installées sur un appareil.

Selon XDA Developers qui dévoile l’information, Google aurait indiqué que la liste des apps contenues sur un smartphone ou tout autre appareil s’apparenterait à des informations personnelles et sensibles. En ce sens, la firme californienne veut en limiter l’accès.

Justifier du besoin d’espionner

Désormais, la demande d’autorisation QUERY_ALL_PACKAGES par les applications ciblant le niveau d’API 30 (Android 11) et supérieur pour interroger la liste des apps installées va être restreinte. Elle ne sera autorisée qu’en cas de justification par la fonctionnalité principale d’une application.

Ainsi, les développeurs vont devoir « justifier suffisamment pourquoi une méthode moins intrusive de visibilité de l’application n’activera pas suffisamment les fonctionnalités de base de votre application« , avance Google. En d’autres termes, si leur app n’est pas viable sans connaissance de ce que votre appareil contient, ils doivent se montrer suffisamment convaincants pour obtenir l’accès à cette autorisation.

La suppression du store pour les contrevenants

Google a défini les critères d’autorisation de voir les autres applications : à des fins de sensibilisation ou d’interopérabilité. Dans ce cas-là seulement, une app pourra alors procéder à la recherche d’appareils, aux gestionnaires de fichiers et navigateurs, aux applications antivirus.

Toute app ne répondant pas à ces critères devra supprimer l’autorisation pour se conformer à la nouvelle politique de Google. Et les développeurs qui pensent remplir les conditions requises vont devoir signer un formulaire de déclaration dans Play Console, comme c’est déjà le cas pour les demandes d’accès aux SMS ou au journal d’appels. Tout manquement aux exigences de Google pourra entraîner la suppression de l’app du Play Store, a indiqué le géant de Mountain View.

Comme Apple, Google veut donc insister sur la sécurité des données de ses utilisateurs et mieux cadrer les usages des développeurs. L’espionnage des applications entre elles va devenir plus compliqué pour vous cibler publicitairement ou pour de mauvaises raisons.

Accusé de tous les maux ces dernières semaines pour son App Store, Apple a tenu à mettre les choses au clair en déployant de nouvelles pages d’informations sur son site internet. On y apprend notamment…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles