Faire de l’USB Type-C un standard universel ? L’Europe doit se prononcer « prochainement »

N'en déplaise à Apple...

 

L'Union européenne doit prochainement procéder à un vote qui pourrait changer pas mal de choses pour nos mobiles. Cette décision doit notamment déterminer s'il est souhaitable, ou non, d'adopter une connectique obligatoire et universelle (USB Type-C) à l'ensemble des smartphones commercialisés au sein de l'UE. Apple s'est déjà prononcé contre.

Ici le port USB-C du Xiaomi Black Shark 2 Pro

Ici le port USB-C du Xiaomi Black Shark 2 Pro

La semaine dernière le Parlement européen portait de nouveau à l’étude un projet de loi visant adopter une connectique universelle permettant de recharger, avec un chargeur commun, l’ensemble des smartphones, tablettes, liseuses, et autres appareils portables. Si la chose attend encore d’être votée, elle pourrait forcer les constructeurs à se mettre d’accord sur un standard. En l’état, l’USB Type-C — couramment appelé USB-C — semble tout désigné… pour le plus grand déplaisir d’Apple qui s’est d’ores et déjà prononcé contre cette initiative.

Outre le fait de proposer aux utilisateurs européens une solution de recharge pratique et universelle, l’UE cherche aussi à réduire la quantité de déchets électroniques causée par les vieux chargeurs rendus obsolètes par l’apparition de nouveaux standards. Un gâchis estimé à 51 000 tonnes de déchets par an selon le parlement européen.

Un projet introduit pour la première fois en 2014… sans grand succès

Le lancement du format USB Type-C, en 2014, avait attisé la volonté de standardisation de l’Union européenne, intéressée par les nombreuses qualités de cette nouvelle connectique (port réversible, excellents taux de transferts de données et bonnes vitesses de rechargement). Une initiative très semblable à celle abordée de nouveau cette année avait alors été introduite il y a cinq ans, rappelle Android Police.

Pour aller plus loin
L'USB-C peut-il tout remplacer ?

Le problème ? Les membres du parlement n’avaient pas jugé bon de rendre obligatoire la standardisation vers l’USB Type-C, préférant laisser la chose à la discrétion des constructeurs. Une seule contrainte leur avait été imposée : utiliser le standard USB pour les chargeurs. La nature facultative de ce premier élan vers une connectique universelle en aura toutefois eu raison. Une « erreur » que l’Union européenne pourrait chercher à ne pas reproduire lors du vote final pour ce projet de loi, prévu « prochainement ».

L’adoption définitive de l’USB-C en tant que connectique universelle pour les smartphones commercialisés au sein de l’Union européenne pourrait, si elle se concrétise, tuer définitivement le format micro-USB… mais aussi et surtout incommoder Apple. Difficile toutefois d’imaginer un tel projet être appliqué sans heurt. Imposer une connectique n’est pas une mince affaire et on se doute que la firme de Cupertino saura négocier ou trouver une esquive.

Les derniers articles