Comment changer de banque et transférer son compte sans accroc ?

 

Il est aujourd'hui presque aussi facile de changer de banque que de forfait mobile, il existe cependant quelques étapes à prendre en compte avant de se lancer.

Il y a tout un tas de raisons de vouloir changer de banque : des tarifs élevés, des problèmes de communication, un service non conforme ou tout simplement pas à la hauteur de vos attentes. Bien sûr, c’est un droit et c’est bien plus simple que vous ne pouvez le penser. Il faut tout de même avoir en têtes quelques astuces et précautions en tête avant de se lancer. De la préparation jusqu’au système de mobilité bancaire, voici les bonnes pratiques à avoir.

Les meilleures banques en ligne

Toutes les banques en ligne

Préparer le terrain pour le changement de banque et la fermeture de compte

Avant toute chose, il faut garder en tête que votre compte actuel est lié à un identifiant IBAN, une sorte d’identification du compte sous forme de code variant de 14 à 34 caractères permettant le prélèvement ou l’encaissement de fond. Par exemple, l’IBAN est à fournir à votre employeur via votre RIB (Relevé d’Identité Bancaire) pour que celui-ci puisse y déposer votre salaire. Il faut donc prendre en compte qu’un changement de compte implique forcément un changement d’IBAN.

Dans un second temps, votre compte peut comporter divers produits bancaires comme des remboursements de prêts immobiliers ou à la consommation, un livret, un produit d’épargne ou de placement. Il est de ce fait nécessaire de faire l’inventaire de tout type de produits présents sur votre compte avant une quelconque manipulation. Ces produits peuvent être transférés ou non en fonction de la banque que vous ciblez. Dans certains cas, le service de mobilité bancaire ne pourra pas prendre en compte tel ou tel type de produits.

Pensez également à encaisser les chèques restants en votre possession avant le transfert de fonds et la fermeture du compte, ceux-ci pouvant avoir une durée de validité d’encaissement.

Globalement, il est impératif de vérifier l’ensemble des virements et des encaissements réguliers pour les transférer au cas par cas. Nous vous recommandons donc de télécharger vos relevés bancaires des 13 derniers mois et d’y lister les opérations récurrentes, cela peut être par exemple votre loyer, votre forfait mobile ou de box internet, votre assurance habitation, voiture ou de n’importe quel service d’abonnement en ligne ou par correspondance. Le but est de ne pas oublier le moindre mouvement de fond lors du changement de banque pour ne pas se retrouver bloqué par la suite.

La loi Macron sur le dispositif de domiciliation bancaire, qu’est-ce que c’est ?

Depuis 2018, la loi macron facilite le changement d’établissement bancaire en faisant notamment porter cette charge administrative sur les banques plutôt que sur le client, et ce gratuitement. Cependant, toutes les banques ne proposent pas ce service, surtout les banques en ligne et néobanques non domiciliées en France comme c’est le cas d’un N26 par exemple. L’autre avantage concerne le délai d’exécution très rapide dans la plupart des cas.

Attention, le service d’aide à la mobilité bancaire ne prend pas en charge les comptes d’épargne, c’est-à-dire (pour les plus courants) : Compte sur Livret / Livret A, PEA / compte-titres, LDD, PEL, Assurance-vie, etc. Pour ces comptes, vous n’aurez d’autres choix que d’opérer les changements à la main.

Ouverture d’un nouveau compte

La seconde étape consiste à choisir sa nouvelle banque. Pour ce faire, nous vous conseillons de vous rendre sur notre comparateur de banque en ligne qui vous aidera à faire le choix le plus judicieux en fonction de vos besoins et de votre budget. Au cas où vous souhaiteriez conserver vos produits bancaires depuis un même établissement, le choix d’une banque traditionnelle semble être le plus judicieux. Si vous souhaitez partir sur des tarifs moins élevés en plus d’une plus grande facilité d’utilisation de votre banque, les banques en ligne et les néobanques sont plus à propos.

Principalement, vérifiez les avantages proposés par la nouvelle banque, tels que les remises en argent, les offres spéciales et les programmes de récompenses. Comparez ces avantages avec ceux proposés par votre banque actuelle pour voir s’il est judicieux de changer. Vérifiez aussi les politiques de la nouvelle banque en matière de découvert, de prêts, de cartes de crédit et de taux d’intérêt. Assurez-vous de comprendre également de lire les petites lignes du contrat avant de signer et de changer de banque, cela peut vous sauver d’un problème lors du transfert de votre argent.

Les meilleures banques en ligne

Toutes les banques en ligne

Pensez à préparer un maximum de justificatifs d’identité que pourrait vous demander votre nouvelle banque avant d’y ouvrir un compte. Sur ce point, les néobanques sont en général bien plus souples, ne demandant que peu d’informations, une simple carte d’identité suffit. Pour les autres, tout dépend du positionnement tarifaire et de l’offre. Certaines banques en lignes réclameront par exemple un justificatif de domicile, un justificatif de revenus et même un avis d’imposition. Il faut aussi avoir conscience que certaines banques demanderont d’effectuer un premier versement pour l’ouverture effective du compte.

Dernier point à avoir en tête, et non des moindres, si certaines banques peuvent prendre quelques jours, voir quelques heures pour l’ouverture effective d’un compte, d’autres peuvent prendre bien plus leur temps, parfois après plusieurs semaines. Assurez-vous que ce soit bien le cas, en ayant par exemple reçu votre carte bancaire ou en pouvant déjà effectuer des opérations sur le nouveau compte avant de demander la clôture définitive de l’ancien.

Approvisionnement, transfert et clôture du compte

Rien ne sert de se presser, il est toujours préférable d’avoir encore la main sur son ancien compte le temps de vérifier si toutes les démarches ont été effectuées en amont et si votre nouvelle banque vous convient.

Changement de RIB

Si vous pouvez bien évidemment effectuer des virements entre les deux banques, pensez avant tout à vos rentrées d’argent, et donc de fournir à votre employeur votre nouveau RIB. Vient ensuite l’utilisation même du compte afin de voir si vos opérations par carte ou par chèques (si disponibles) sont bien prises en compte. Pensez aussi à lier votre nouveau compte à votre smartphone ou votre montre connectée si votre nouvelle banque est compatible avec les services de paiement mobile comme Google Pay, Samsung Pay ou Apple Pay.

Si un mandat de mobilité bancaire a été signé, les opérations récurrentes de votre ancien compte seront transférées automatiquement vers le nouveau sans que vous ayez à faire quelconque manipulation. C’est à la banque de vous contacter pour vous signifier les opérations effectuées dans le cadre de cette mobilité. N’hésitez pas à la contacter si un élément a été oublié.

Autrement, ce sera à vous de réaliser ces transferts en changeant l’affiliation de carte bancaire ou d’IBAN aux services concernés. De là vient l’intérêt de télécharger (et même d’imprimer dans le meilleur des cas) vos derniers relevés bancaires afin de n’oublier aucun élément qui pourrait rester lié à votre ancien compte.

On arrive donc à la dernière étape : clôturer votre ancien compte. Dans le cas d’une signature d’un mandat de mobilité, la nouvelle banque peut se charger de la démarche, comme c’est le cas pour un changement de forfait mobile. Si ce n’est pas le cas, le meilleur moyen consiste à envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception pour faire votre demande. Quoi qu’il en soit, il vous sera certainement recommandé, voire demandé, de détruire vos moyens de paiement (carte bancaire, chéquier) ou de les restituer à la banque. Nous vous recommandons tout de même à veiller à ce que l’ancien compte soit encore provisionné un certain temps pour éviter les éventuels incidents de paiement.

Quels sont mes recours en cas de problème ?

Si les établissements bancaires ne sont pas dans les temps ou que quelque chose tourne mal, il existe des recours. Vous pouvez par exemple faire appel à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) de la Banque de France. Cette dernière vous guidera dans les démarches en cas de litige. Il est également important de noter qu’en cas de problèmes les banques ne pourront pas vous demander des frais imputables à ce manquement, comme, par exemple, des frais pour rejet d’opération.

Vous avez désormais toutes les clefs en main pour changer de banque. Pour trouver l’établissement qui correspond le plus à vos besoins, notre comparateur de banque est là pour vous guider dans vos choix.

Les meilleures banques en ligne

Toutes les banques en ligne


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !

Les derniers articles