Qui est H, la startup IA française financée par Xavier Niel, Samsung, Amazon, Bernard Arnault et bien d’autres

 

Baptisée H, cette startup française vient de lever 220 millions d'euros auprès de gros investisseurs pour développer une nouvelle génération de modèles de langage.

Série H avec Jamel Debbouze

Mistral AI, vous connaissez ? Cette startup française a développé l’un des plus grands modèles de langage au monde, et fait désormais partie des leaders dans le domaine. Elle avait levé 105 millions en juin 2023 sans aucun produit, à l’époque.

Mais elle a désormais un nouveau concurrent, et il est lui aussi made in France. Baptisée H, cette nouvelle startup d’intelligence artificielle a été lancée mardi dernier et a déjà levé 220 millions de dollars (soit 202,7 millions d’euros) auprès de gros investisseurs. Parmi eux, on retrouve Bernard Arnault, Xavier Niel, Amazon, Bpifrance, Eric Schmidt ou encore Samsung. Pas mal pour un début, non ?

Mais au fait, c’est quoi H ?

H a été créé par plusieurs anciens de Google DeepMind, la branche du géant américain spécialisée dans l’IA. À sa tête, on retrouve Charles Kantor, un ancien étudiant de l’université américaine de Stanford. Pour appuyer son projet, il a réuni autour de lui une équipe composée de 25 ingénieurs et chercheurs. Parmi eux, on retrouve notamment Laurent Sifre, qui fut l’un des principaux scientifiques de DeepMind, ou encore Julien Perolat, lui aussi ancien de DeepMind.

Leur mission ? Introduire la puissance de l’IA générative (ou GenAI) dans les entreprises du monde entier à travers une nouvelle génération de modèles multimodaux spécialisés sur l’action. En gros, H va développer son propre modèle de langage, mais en mieux.

Les LLM, késako ?

Avant d’aller plus loin, une petite mise au point s’impose. Les LLM, ou modèles de langage de grande taille, sont des programmes informatiques qui ont été entraînés sur de vastes quantités de données textuelles. Ils sont capables de générer du texte, de répondre à des questions, de traduire des langues ou encore de résumer des documents. Bref, ils sont très utiles pour toutes sortes de tâches liées au traitement du langage naturel.

Mais selon H, les LLM actuels ont encore de gros progrès à faire. C’est pourquoi la startup française compte développer des « modèles de fondation d’action » qui sauront raisonner, planifier et collaborer, pour « révolutionner » des secteurs entiers et rendant l’AGI (ou intelligence artificielle générale) bientôt réalité. Rien que ça !

Pour Charles Kantor, le fondateur de H, l’objectif est clair : « faire progresser la productivité de milliards de personnes ». Mais attention, pas question de développer une IA qui écrase l’humain ou qui pose des problèmes éthiques. « Avec H, nous établissons une approche de l’Intelligence Artificielle qui n’est pas seulement état-de-l’art, mais aussi H-olistique et H-umaine », a-t-il déclaré.

Concrètement, cela signifie que H va travailler en étroite collaboration avec les entreprises pour comprendre leurs besoins et leurs contraintes, et développer des solutions sur mesure. La startup va également veiller à ce que ses modèles d’IA soient transparents, explicables et respectueux des données personnelles.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.