L’échec cuisant du Humane AI Pin continue : danger, faible demande et un repreneur potentiel

 

Et si l'échec du Humane AI Pin était bien plus important que ce que l'on imaginait ? Le désastre continue au-delà de tous les scénarios envisagés.

Humane Ai Pin // Source : The Verge

Le Humane AI Pin, vous connaissez ? Cet objet connecté, qui se porte sur les vêtements, était censé remplacer notre smartphone.

Ces appareils sont conçus pour être portés sur vous et vous donner un accès immédiat à un assistant virtuel alimenté par un modèle de langage multimodal. Sur le papier, avouons que ça suscite la curiosité.

Malheureusement, la promesse était très loin de la réalité : le Humane AI Pin est bugué, il manque des fonctions, et surtout, la plupart des testeurs ont conclu que leurs smartphones feraient très bien le job pour ça.

L’histoire du Humane AI Pin est pourtant pleine de promesses : deux fondateurs anciens d’Apple, beaucoup d’argent levé, un produit futuriste en plein milieu de la révolution de l’intelligence artificielle… Mais malgré cela, les premiers tests sont catastrophiques.

Le Humane AI Pin est dangereux

Mais ce n’est pas tout ! Humane fournit, entre autres, une station de chargement en forme d’œuf appelée « Charge Case » pour refaire le plein d’énergie en déplacement.

Le fabricant ne le propose plus et il est conseillé à toute personne qui le possède de ne plus l’utiliser. Pourquoi ? Humane a eu connaissance d’un problème isolé lors du chargement avec des adaptateurs de charge tiers. Humane a identifié la batterie installée comme la cause du dysfonctionnement… genre prendre feu.

Seulement 10 000 unités vendues

Et comme si cela ne suffisait pas, l’échec de l’AI Pin serait plus massif que prévu, qui au cours de ses premiers mois n’aurait vendu que 10 000 unités. L’entreprise ambitionnait d’en commercialiser environ 100 000 en 2024.

Face à cet échec, Humane a cherché un repreneur. En mai, Bloomberg a rapporté que Humane recherchait un acheteur potentiel suite à l’échec du lancement de l’AI Pin. Aujourd’hui, le New York Times mentionne que l’une des sociétés impliquées dans la conversation est HP. Il ne s’agirait toutefois pas de propositions formelles, mais plutôt de contacts informels.

Le média américain indique que le dialogue pour une éventuelle vente, qui pourrait être évaluée à 1 milliard de dollars, a commencé à peine une semaine après que les premières critiques négatives contre l’appareil aient été connues.

L’article indique qu’au-delà de la vente, la possibilité d’obtenir une licence pour la technologie développée par Humane pour l’AI Pin est en cours de réflexion.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.