La guerre en Ukraine réveille la crainte d’une coupure mondiale d’internet

 

En raison de la guerre en Ukraine et des sanctions internationales, certains observateurs craignent que Moscou ne coupe les câbles Internet sous-marins dans l'océan Atlantique. Et le monde pourrait alors connaître de sérieuses déconnexions.

Un panneau indiquant la présence de câbles sous-marins
Un panneau indiquant la présence de câbles sous-marins // Source : CC BY-SA ~~ ItsJegh ~~

Alors que l’attaque russe contre l’Ukraine est toujours en cours, BFM TV fait état de craintes au sujet de l’avenir et de la fragilité des câbles sous-marins. Comme le rapporte la chaîne française, la flotte russe a en effet été aperçue, il y a quelques semaines, à la surface de câbles à l’ouest de l’Irlande. Des manœuvres qui feraient craindre, à des spécialistes, une potentielle coupure volontaire du réseau Internet.

Il faut dire que les câbles sous-marins sont la moelle épinière d’Internet. C’est grâce à la liaison entre les différents pays et différents continents qu’il est possible de relier les infrastructures ainsi que les réseaux des différents pays. En coupant les câbles sous-marins, la Russie pourrait ainsi couper l’accès à Internet à une bonne partie de l’Europe ou, du moins, aux serveurs américains qui n’ont pas de miroirs en Europe. « La menace d’une coupure intentionnelle existe. Mais à ce sujet, l’écosystème de défense français estime que ça ne pourrait pas être une opération suffisamment discrète pour qu’on ne puisse pas reconnaître l’assaillant », reconnaissait ainsi Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux d’Orange, interrogé la semaine dernière par La Tribune.

La plus grande menace semble être les câbles sous-marins entre l’Amérique et l’Europe, au fond de l’océan atlantique. Posés aussi bien par les opérateurs télécoms que par les GAFA eux-mêmes, ces câbles permettent de relier plus rapidement les serveurs américains aux serveurs européens. De là, les données peuvent alors transiter en Afrique et en Asie.

Des câbles auraient déjà été coupés par Moscou en 2014

La menace d’une coupure des câbles sous-marins est d’autant plus prégnante que la Russie est soupçonnée d’avoir déjà coupé des câbles en Ukraine, lors de l’annexion de la Crimée, en 2014.

Carte des câbles sous-marins Internet
La carte mondiale des câbles sous-marins internet // Source : Telegeography

C’est dans ce cadre qu’on l’on a pu découvrir l’appel de Mykhailo Fedorov, ministre de la Transformation numérique de l’Ukraine, demandant à Elon Musk de positionner ses satellites Starlink au-dessus de l’Ukraine. L’avantage de l’Internet par satellites est en effet de ne pas dépendre de l’architecture câblée d’Internet, les données transitant directement du réseau de satellites aux paraboles.

Rappelons néanmoins que, pour l’heure, il ne s’agit là que de craintes émises par certains spécialistes. Rien n’indique que la Russie ait déjà entamé des actions pour couper les câbles sous-marins entre l’Europe et les États-Unis.

Le conflit armé entre l’Ukraine et la Russie peut avoir des répercussions sur le secteur de la tech. Voici lesquelles.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce
    8 /10

    Honor

    Test du Honor Magic 4 Pro : retour en grâce

    17 mai 202217/05/2022 • 19:00

  • Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    Huawei

    Huawei Band 7 : voici son prix en euros

    17 mai 202217/05/2022 • 17:49