Après son sondage sur Twitter, Elon Musk veut changer les règles des sondages sur Twitter

 

Elon Musk a fait un sondage pour savoir s'il devait quitter la direction de Twitter. Une fois les votes clos, il a affirmé vouloir autoriser uniquement les abonnés Twitter Blue à voter sur ce genre de sondages.

Elon Musk // Source : NVIDIA Corporation

Nous le disions hier : il ne faut pas se fier au dernier sondage d’Elon Musk sur Twitter. L’homme d’affaires a donné quelques raisons de plus d’être sceptique.

Pour rappel, Elon Musk a lancé un sondage sur Twitter dans lequel il demandait s’il devait quitter la direction de la plateforme. Il promettait notamment qu’il se plierait au résultat des votes.

Le sondage est désormais clos et c’est le « Oui » qui l’a emporté à 57,5 %. Il faut donc comprendre que la majorité des internautes souhaitent qu’Elon Musk ne soit plus dans la direction de Twitter. D’aucuns montrent ainsi leur opposition aux décisions controversées prises par le milliardaire sur la plateforme, d’autres préfèrent sans doute le voir concentrer son énergie davantage sur Tesla ou SpaceX.

Quoi qu’il en soit, ce sondage n’en était pas réellement un puisqu’Elon Musk avait déjà annoncé qu’il laisserait sa place de CEO de Twitter — même s’il semble encore chercher son successeur. Toutefois, la victoire du « Oui » ne semble pas avoir plu à l’homme d’affaires.

Changement de règle

Elon Musk a répondu favorablement à un internaute suggérant que seules les personnes abonnées à l’offre payante Twitter Blue devraient être autorisées à voter lors de ce type de sondage concernant la politique de Twitter.

« Bonne remarque. Twitter va faire ce changement », rétorque l’actuel patron du réseau social à l’oiseau bleu.

La faute des bots ?

Elon Musk laisse d’ailleurs entendre que le sondage qu’il a réalisé aurait pu être pipé par des bots. « Intéressant », répond-il ainsi à des personnes — dont Kim Dotcom (ex-PDG de Megaupload) — évoquant cette piste sans réel fondement.

L’homme d’affaires n’a cependant pas encore dit explicitement s’il tenait bien compte du résultat du sondage ou s’il en contestait l’issue.

Elon Musk clame régulièrement son attachement à la liberté d’expression la plus totale et aux valeurs démocratiques. Cependant, ses détracteurs lui reprochent, au contraire, d’étouffer les voix et actions allant contre ses ambitions. Dernier évènement en date : l’imbroglio autour de la promotion sur Twitter de réseaux sociaux concurrents.

Si Elon Musk venait à accuser officiellement les bots d’avoir trafiqué les votes et à n’autoriser que les abonnés à Twitter Blue de participer à ce type de sondage, il donnerait sans doute du grain à moudre à ses critiques.


Les derniers articles