AMD travaille au lancement de nouvelles cartes graphiques. Destinées à combler ses importantes lacunes sur le haut de gamme, ces puces — gravées en 7 nm+ et probablement basées sur la première itération de l’architecture RDNA, RDNA 2 — seraient surnommées « NVIDIA Killer » en interne. Un sobriquet qui en dit long sur les ambitions de la firme de Sunnyvale.

Crédit : AMD

Lisa Su en avait parlé récemment, de nouvelles Radeon sont en chemin et devraient enfin être en mesure de concurrencer comme il se doit Nvidia sur le haut de gamme. Si l’on imagine que les RTX 2080 SUPER et RTX 2080 Ti seront ciblées en priorité, les détails manquent encore sur ces nouveaux GPUs. Les informations glanées par le site américain Red Tech Gaming (dans un articule repéré par CowcotLand) se montrent ainsi croustillantes. On apprend entre autres qu’AMD prévoirait de lancer deux nouvelles cartes sur le milieu de l’année 2020, soit dans plus ou moins un an. Ces dernières seraient actuellement désignées par les appellations Navi 21 et Navi 23 et pourraient embarquer jusqu’à 4096 shaders (contre un maximum de 2560 sur les puces Navi lancées en juillet dernier).

Navi 23, la « Nvidia killer » d’AMD

D’après la source de Red Tech Gaming, jugée fiable, la Navi 23 serait surnommée « Nvidia Killer » en interne. Une expression qu’AMD n’a pas l’habitude d’utiliser, apprend-on. Le terme est par contre assez vague. On ignore s’il fait référence aux performances brutes développées par cette fameuse Navi 23, ou s’il se rapporte plutôt au prix — potentiellement agressif — qu’AMD souhaite mettre en vigueur pour ce nouveau modèle.

Cette même source est en revanche incertaine quant à architecture employée dans les faits pour ces deux nouvelles puces. D’après Red Tech Gaming, leur créneau de lancement laisse entendre qu’AMD emploierait son design RDNA 2 et non un simple refresh de RDNA (qui propulse les RX 5700 et RX 5700 XT). Ce que l’on sait de manière plus certaine, c’est que le groupe de Lisa Su chercherait à concurrencer Nvidia sur le terrain du Ray-Tracing, qu’il a investi à la rentrée 2018 avec ses premières GeForce RTX. Un terrain sur lequel les RX 5700 et 5700 XT font pour l’heure l’impasse.

Une année 2020 qui s’annonce prometteuse, avec l’entrée d’Intel dans les hostilités

Reste qu’en dépit de ces nouvelles encourageantes, AMD passera selon toute vraisemblance la période des fêtes sans carte graphique haut de gamme. Par ailleurs, le lancement de cette réponse des rouges aux RTX 2080 SUPER et 2080 Ti pourrait intervenir tardivement et durant une année 2020 très chargée en matière d’offre GPU. Pour rappel, Intel doit en effet investir ce marché avec sa gamme Xe. Très attendue, elle a été conçue en partie par un certain Raja Koduri. Ancien d’AMD, il avait participé activement à la conception de l’architecture RDNA avant de migrer chez le fondeur de Santa Clara.

Enfin, Nvidia devrait également répliquer avec ses RTX 3XXX (qui pourraient toutefois se limiter à une simple resucée de l’architecture Turing, mais gravée en 7 nm). En clair, AMD a intérêt à faire parler la poudre au plus tôt… et en jouant sa carte préférée : celle d’un positionnement tarifaire avantageux.

AMD confirme avoir feinté Nvidia pour stopper les RTX Super