AMD a dévoilé une nouvelle puce graphique basée sur son architecture RDNA. Gravée en 7 nm, elle promet d’être à la fois performante et économe en énergie.

Après avoir lancé son fleuron, la Radeon 5700 XT, AMD commence à décliner sa nouvelle architecture RDNA avec des cartes graphiques plus accessibles. La Radeon RX 5500 tout juste dévoilée par AMD est intéressante car elle promet un rapport performance/consommation optimisé pour les PC portables.

7 nm et jeux en Full HD 1080p

La Radeon RX 5500 utilise une puce graphique Navi 14 basée sur RDNA et gravée en 7 nm. Elle se compose de 22 CU (compute units) contre 36 pour la AMD Radeon RX 5700. Elle est accompagnée de 4 à 8 Go de mémoire vidéo et promet une consommation sous les 110 W, une belle baisse comparée aux 180 W demandés par la RX 5700.

Malgré cette baisse de performance sur le papier, AMD promet que sa RX 5500 est capable de faire tourner les jeux en Full HD 1080p, une définition plus que suffisante sur des ordinateurs portables ou des PC de bureau accessible. Les jeux pourront tourner jusqu’à 60 images par seconde pour les AAA, et jusqu’à 90 images par seconde pour les titres « esports ». AMD place sa nouvelle puce graphique avec 30 à 35 % de performances supplémentaires comparée à une Nvidia Geforce GTX 1650.

Sortie à la fin de l’année

La carte graphique sera disponible avant la fin de l’année 2019. AMD la réserve pour le moment aux fabricants comme MSI qui annonce justement l’Alpha 15. Il s’agit d’un PC portable intégrant les processeurs AMD Ryzen (jusqu’au AMD Ryzen 7 3750 H) avec une puce graphique Radeon RX 5500M et un écran 15,6 pouces Full HD 120 ou 144 Hz. Il sera commercialisé en France à partir de la mi-novembre et à partir de 999 euros TTC.