Chargé par l’Europe, Apple défend son port Lightning

À charge de revanche

 

Apple n'aime pas le projet de loi européen visant à instaurer l'USB-C en guise de charge universelle sur plusieurs produits. La firme à la pomme le fait savoir en disant à nouveau que cela nuirait à l'innovation.

La charge Lightning de l'iPhone 13

La charge Lightning de l’iPhone 13 // Source : Frandroid

« Apple est synonyme d’innovation et se soucie profondément de l’expérience du client ». La multinationale dirigée par Tim Cook réagit déjà au projet de loi européen sur la charge universelle. Le texte proposé par la Commission européenne compte en effet instaurer le port USB-C sur plusieurs types de produits dans le but de faciliter la vie des consommateurs et d’éviter les déchets électroniques.

Apple déploie ses arguments

La firme à la pomme, qui utilise encore une connectique Lightning maison sur ses iPhone, écouteurs, casques et certaines tablettes, sait qu’elle est dans le viseur de ce fameux projet de loi. Pas question de lâcher du lest cela dit. Apple ressort un argument déjà utilisé par le passé : instaurer un chargeur universel serait un frein à l’innovation.

Nous restons préoccupés par le fait qu’une réglementation stricte imposant un seul type de connecteur étouffe l’innovation au lieu de l’encourager, ce qui nuira aux consommateurs en Europe et dans le monde.

L’idée derrière ce discours, c’est qu’en ayant la liberté d’adopter la connectique qu’il veut, un constructeur aurait les coudées franches pour incorporer les technologies qu’il entend et apporter l’expérience la plus aboutie possible pour l’utilisateur. Libre à chacun d’y adhérer ou non — il y a aussi évidemment des intérêts commerciaux pour l’entreprise.

Apple et les produits neutres en carbone

N’allez toutefois pas comprendre qu’Apple est opposé à l’USB-C. Le géant californien a non seulement participé à sa création en tant que membre de l’USB Implementers Forum, mais l’intègre à certains de ses iPad et MacBook.

Plus globalement, la pomme rappelle ses engagements pour la préservation de l’environnement. « Certaines des idées les plus novatrices d’Apple servent à fabriquer des produits à partir de matériaux recyclés et renouvelables. Nous partageons l’engagement de la Commission européenne en faveur de la protection de l’environnement et sommes déjà neutres en carbone pour toutes nos émissions d’entreprise dans le monde. D’ici 2030, chaque appareil Apple et son utilisation seront neutres en carbone. »

Diplomate, Apple ne ferme pas la porte aux discussions, mais marque bien sa volonté de ne pas donner raison à l’Europe. « Nous sommes impatients de poursuivre notre engagement avec les parties prenantes afin de trouver une solution qui protège les intérêts des consommateurs, ainsi que la capacité de l’industrie à innover et à proposer de nouvelles technologies passionnantes aux utilisateurs ».

Rappelons cependant que la Commission européenne et Apple sont d’accord sur un point. Les deux parties soutiennent l’idée de retirer le chargeur des boîtes pour éviter de générer plus de déchets électroniques. Notez aussi que le projet de loi doit encore passer devant le Parlement européen avant d’être potentiellement adopté.

La Commission européenne propose officiellement son projet de loi pour faire de l’USB-C le port de charge universel sur plusieurs produits (smartphones, écouteurs, tablettes…). Le texte, qui va être soumis au vote du Parlement, vise…
Lire la suite

Les derniers articles