Des développeurs réclament l’ouverture d’iOS à d’autres moteurs que celui de Safari

 

Un collectif de développeurs qui milite pour la liberté et l’ouverture du web s’attaque à Apple. Il demande que le développement de navigateurs tiers sur iOS puisse se faire sur la base de la bibliothèque logicielle de leur choix et pas seulement sur celle de Safari.

iPhone 12 Pro – Safari
Safari est le navigateur « officiel » d’Apple  // Source : Nathan Le Gohlisse – Frandroid

Un groupe de développeurs web mécontent a créé cette semaine le projet « Open Web Advocacy ». Ils y interpellent Apple sur l’hégémonie de Safari, le navigateur web de la firme de Cupertino, sur iOS. Le moteur de rendu de Safari sert obligatoirement de modèle pour tous les autres navigateurs web qui souhaitent s’implanter sur iPhone et iPad notamment.

Militant pour un web ouvert, ce groupe s’attaque ainsi en premier à ce souci de verrouillage appliqué par Apple aux navigateurs tiers.

Open Web Advocacy remet en question WebKit

Le collectif appelle ainsi Apple à accorder plus de liberté aux navigateurs tiers. Actuellement, Safari est largement favorisé, car il est le seul navigateur à profiter de fonctions qui ne sont pas autorisées sur les navigateurs concurrents, par exemple l’ajout de raccourcis sur parmi les icônes du menu Accueil de l’appareil ou encore l’intégration d’Apple Pay.

Le problème concerne d’ailleurs plus précisément WebKit, la bibliothèque logicielle open source supervisée par Apple. Les directives de l’App Store sur iOS exigent en effet que chaque navigateur web soit basé sur WebKit, qui sert de moteur de rendu pour Safari. De ce fait, tous les navigateurs tiers sont basés sur le modèle de Safari.

Bruce Lawson, un des fers de lance du mouvement, explique ainsi au média The Register que « pour le moment, chaque navigateur sur iOS, qu’il soit badgé Chrome, Firefox ou Edge, n’est en fait qu’un skin rebrandé de Safari ». Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que WebKit est remis en question : cela avait déjà été le cas lorsqu’un ingénieur logiciel de Google avait ouvertement critiqué le moteur ainsi que l’utilisation qu’Apple en fait.

Des pratiques jugées anticoncurrentielles

Selon Open Web Advocacy toujours, l’interdiction par Apple d’utiliser une autre bibliothèque logicielle pour un navigateur tiers sur iOS est profondément anticoncurrentielle. Le groupe estime d’ailleurs que cela a eu pour effet de bloquer l’innovation au cours des dix dernières années. Le site du projet affirme en outre que « tout l’avenir du développement d’applications est en jeu ».

Apple est souvent pointée du doigt pour le verrouillage de son système d’exploitation et le contrôle que la firme y applique. Il paraît difficile d’imaginer que Cupertino bougera sur la question.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles