Comment les politiques d’Apple compliquent le marché de l’occasion et du reconditionné

 

Un spécialiste du reconditionné s'est vu contraint de mettre de côté 30 000 paires d'AirPods, rendus invendables en raison des politiques de sécurité d'Apple.

Les AirPods 3 proposent moins de fonctions une fois connectés à un smartphone Android
Les AirPods 3 // Source : Frandroid

Le dernier rapport du GIEC est clair : si l’on veut garder une planète vivable pour tous, il est nécessaire de changer radicalement nos modes de consommation. Et pour cela, la seconde main, que ce soit par le biais de l’occasion ou du reconditionné, est un levier non négligeable pour réduire les émissions de CO2 lors de la production de nouveaux appareils. Et sur ce point, les éléments de sécurité d’Apple semblent poser problème.

30 000 AirPods reconditionnés bloqués

Selon Business Insider, plus de 30 000 paires d’AirPods ont été retirées des rayons ces dernières semaines en raison d’un problème empêchant les acheteurs d’associer les écouteurs à un nouvel appareil. Le problème a été soulevé par au moins deux spécialistes du reconditionnement, dont goTRG, qui gère les retours pour la célèbre chaîne américaine Walmart.

Les produits concernés, environ 8 sur 10 selon goTRG, affichent le message « AirPods Mismatch » lorsqu’on essaye de les appairer à un nouvel iPhone. La pop-up en question explique que les écouteurs sont liés à un Apple ID différent. Le problème viendrait de la fonction Localiser (« Find My »), associant les AirPods à un compte Apple et nécessitant alors une action du propriétaire d’origine malgré la restauration des paramètres d’usine.

Fenêtre d’erreur à l’appairage d’AirPods recondtionnés // Source : Business Insider

David Malka, responsable des ventes chez goTRG indique avoir contacté Apple à ce sujet, sans recevoir de réponse. Il qualifie par la même occasion Apple de « peu communicatif et peu amical envers les recycleurs et reconditionneurs ».

Une sécurité qui entache l’image verte d’Apple

Lorsqu’il s’agit d’écologie, Apple est souvent très prolixe et chaque conférence est désormais ponctuée d’encarts dédiés à tous les efforts de la marque en ce sens. Packaging revu, fin des chargeurs, réduction des déchets, recyclage des matériaux… Si cela peut sembler au premier regard très opportuniste pour certains, voire carrément du greenwashing pour d’autres, cela participe à faire changer certaines habitudes. D’autant plus qu’à l’échelle d’Apple, qui vend des millions d’appareils, chaque petite économie de CO2 est bonne à prendre.

Les grilles de transducteurs des AirPods 3 d'Apple
Les grilles de transducteurs des AirPods 3 d’Apple // Source : Frandroid

Néanmoins, on le sait : il est essentiel de repenser la fin de vie de nos appareils technologiques pour réduire la création de déchets électroniques et favoriser la seconde main pour réduire les émissions liées à la production de nouveaux produits. Et sur ce point, Apple n’est pas particulièrement un exemple à suivre en dehors de sa propre boutique de reconditionné.

La sécurité apportée par Apple est une excellente chose à bien des égards pour les consommateurs. Il serait néanmoins de bon ton de trouver un accord avec les experts du reconditionnement pour leur permettre de réinitialiser totalement des produits (sécurités comprises) en échange de l’assurance que chaque produit repris est tracé pour éviter le recel. On pourrait également imaginer un moyen d’envoyer une notification au propriétaire d’origine pour faciliter le désappairage lorsque le problème survient. Il serait temps de s’y mettre, le GIEC estime qu’il ne reste que 3 ans pour changer la trajectoire.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.