Apple n’exclut pas de réaliser de grosses acquisitions dans les services

 

Lors de son appel aux investisseurs pour le troisième trimestre 2022, Tim Cook a réitéré le fait qu'Apple pourrait toujours procéder à des rachats d'envergures si ceux-ci concordaient avec la stratégie de l'entreprise.

Apple Q3 2022 Tim Cook
Source : Frandroid

Apple continue de battre des records pour ses résultats du troisième trimestre 2022. L’entreprise, qui vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 83 milliards de dollars pour un bénéfice de 19,4 milliards, a vu à cette occasion Tim Cook déclarer à nouveau devant ses investisseurs qu’il n’excluait pas l’acquisition de grandes entreprises si cela rentrait dans une démarche stratégique pour la marque.

« Nous n’excluons rien » dit Tim Cook

Interrogé sur la question du marché des services qui continue son expansion et sur l’intérêt d’Apple pour certains d’entre eux dans une optique d’élargissement de son catalogue, Tim Cook a répondu « ne pas exclure » l’acquisition d’une grande entreprise si cela avait du sens pour Apple.

Il a également mentionné le fait que l’entreprise n’effectuerait pas de rachat simplement pour « racheter » ou pour des raisons de profitabilité et, qu’à l’heure actuelle, la firme de Cupertino restait concentrée sur des structures plus petites qui s’intégreraient parfaitement à sa philosophie : « Nous regardons toujours et nous demandons si cela est stratégique. Nous n’achetons jamais simplement pour acheter ou juste pour des revenus. Jusqu’à présent, nous avons procédé à de petites acquisitions de technologies et de talents. Je n’exclurais rien pour l’avenir. Nous surveillons constamment le marché. »

Le choix le plus intelligent serait Netflix selon les analystes

La demande semblait ici pointer vers la plateforme Netflix, un service que visiblement certains analystes verraient bien dans le catalogue proposé par Apple ou encore d’autres entreprises comme Peloton. Apple serait donc prêt à sortir le chéquier si besoin, mais pas de n’importe quelle manière.

La question de ce que pourrait alors acheter Apple se pose forcément et quand on voit par exemple des rachats massifs s’effectuer comme celui d’Activision Blizzard par Microsoft récemment pour 68,7 milliards de dollars, il paraît censé de penser qu’Apple pourrait, s’il le voulait, effectuer quelques rachats stratégiques qui chambouleraient durablement le paysage.

Le dernier gros rachat en date de la pomme était celui de la division modem d’Intel pour un montant de 1 milliard de dollars il y a 3 ans. Le plus gros rachat connu de son histoire ayant été effectué en 2014, lorsque l’entreprise avait racheté Beats pour la bagatelle de 3 milliards de dollars. Rien qui se rapproche encore des sommes mirobolantes dépensées par Microsoft, mais lorsque l’on connaît le pouvoir d’achat d’Apple, on comprend mieux la question posée.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles