Apple fait trembler les banques avec son compte d’épargne « révolutionnaire » à 4,15 %

Apple se prend pour une banque

 

Jusqu'où ira Apple ? La firme de Cupertino lance son compte d'épargne offrant des conditions particulièrement attractives. Cette initiative représente un véritable défi pour les banques traditionnelles, qui doivent désormais faire face à une concurrence de taille.

Image généré par Midourney par Frandroid

Si vous n’avez pas suivi l’actualité, Apple se rapproche de plus en plus du secteur bancaire. Aux États-Unis, la firme de Cupertino a lancé l’Apple Card il y a quatre ans et une option appelée Apple Pay Later qui permet d’effectuer des achats immédiats et de les régler ultérieurement, en plusieurs échéances.

Un pas de plus vers le secteur bancaire traditionnel

Aujourd’hui, Apple fait un pas de plus vers le secteur bancaire traditionnel avec le lancement du compte d’épargne Apple. Annoncée en octobre, l’offre d’épargne d’Apple est désormais dévoilée en détail. En partenariat avec Goldman Sachs, le compte d’épargne offre un taux d’intérêt annuel de 4,15 % pour un solde maximum de 250 000 dollars, avec un taux réel de 4,07 %. Le compte ne comporte aucune commission et n’exige pas de dépôt minimum ou de solde minimum.

Source : Apple

En comparaison avec les banques américaines traditionnelles, Apple propose des taux d’intérêt compétitifs. Si certaines banques offrent des taux pouvant atteindre 5 %, d’autres, comme Chase et Bank of America, proposent seulement 0,01 % sur leurs comptes d’épargne traditionnels. Cependant, il est à noter que les taux d’intérêt du compte d’épargne Apple sont susceptibles de fluctuer, comme pour tout compte courant.

Ce nouveau produit s’intègre parfaitement dans l’écosystème FinTech d’Apple, permettant aux utilisateurs d’Apple Card de rediriger leurs récompenses vers le compte d’épargne et de gagner des intérêts sur celles-ci. La simplicité d’utilisation et l’intégration avec l’application Wallet renforcent l’attractivité de l’offre pour les utilisateurs d’iPhone, dont la part de marché aux États-Unis dépasse 50 %.

Une menace pour les banques traditionnelles et les startups fintech

Le compte d’épargne Apple représente une menace pour les banques traditionnelles et les startups fintech, qui peinent à rivaliser avec la puissance et les ressources d’Apple. Pour l’instant, le compte d’épargne Apple est uniquement disponible pour les citoyens américains et est garanti par la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC).

Quant à une éventuelle disponibilité en France, cela semble difficile pour le moment. Bien que Tim Cook ait évoqué en 2019 son souhait de voir l’Apple Card s’étendre à d’autres pays, aucune information ne laisse présager une arrivée prochaine. La collaboration avec Goldman Sachs pour l’Apple Card et le compte d’épargne constitue un obstacle majeur, mais des accords avec des institutions financières locales pourraient éventuellement faciliter une expansion future.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.