Lors de son keynote de rentrée, Apple a dévoilé l’Apple Watch 4, le « premier appareil grand public d’ECG ». Un mensonge selon Vic Gundotra, ancien responsable de Google+.

Cette semaine, Apple a tenu sa conférence annuelle à Cupertino pour dévoiler ses nouveaux produits : 3 iPhone et une montre. En ce qui concerne ses smartphones, Apple a itéré plus qu’innové, mais l’Apple Watch Series 4, de son côté, apporte un vent frais dans le domaine des montres connectées. La nouveauté ? Un véritable électrocardiogramme (ECG) intégré.

Lors de sa présentation, Apple était fier de présenter « le premier dispositif équipé d’ECG en vente libre pour le consommateur ». Le premier ? Vraiment ? Pas selon Vic Gundotra en tout cas, ancien googler connu notamment pour avoir pris la tête du projet Google+ à son lancement.

Fake news

Aujourd’hui à la tête d’une startup baptisée AliveCor, Vic Gundotra a exprimé son étonnement lors d’une interview accordée à Business Insider. En effet, sa société travaille sur ce genre de produits depuis 7 ans déjà, dont notamment un bracelet pour Apple Watch validé par la FDA (l’US Food and Drug Administration, organisme validant la distribution de médicaments et matériaux médicaux sur le territoire américain), ou encore un accessoire pour smartphone.

« Quand ils ont dit qu’ils étaient les premiers à rendre [ce dispositif] grand public, nous avons été surpris », a-t-il annoncé avant de pointer du doigt les principes de son concurrent californien : « Apple n’aime pas admettre qu’ils copient quelqu’un, même sur les petites choses. Ils créent leur propre version des faits ».

Ce n’est bien sûr pas la première fois qu’Apple se vante d’être le meilleur ou le premier sur une technologie. Quoi qu’il en soit, Vic Gundotra n’a pas l’air trop déçu du résultat puisque les ventes de son produit ont « éclaté » depuis l’annonce de l’Apple Watch 4. « Attendez juste de voir ce qu’AliveCor fera ensuite », finit-il par teaser.