Apple Silicon : voici 29 logiciels critiques (dont Chromium) qu’Apple va rendre compatible ARM

 

En marge de la présentation de la WWDC, Apple a annoncé que sa transition vers ses propres puces se feraient aussi au niveau logiciel. La firme va directement contribuer à des projets open source cruciaux pour sa plateforme.

 

S’il ne fallait retenir qu’une seule annonce de la WWDC 2020 chez Apple, c’est bien la transition enfin officiellement annoncée par la firme, des processeurs Intel vers ses propres puces maison Apple pour les Mac. Ce changement a de lourdes conséquences au niveau stratégique pour l’industrie, mais aussi plus concrètement sur le design des prochains produits de la marque, et sur l’architecture logicielle de macOS.

Les outils seront nativement portés vers Apple Silicon

Pendant la présentation, Apple a mis l’accent sur des outils très populaires qui seront mis à jour pour tourner nativement sur Apple Silicon, comme Microsoft Office ou la suite Adobe Creative Cloud. En marge, Apple a annoncé également une liste d’outils et de projets open source particulièrement important où la firme va directement contribuer au code source pour s’assurer d’une compatibilité optimale avec Apple Silicon.

La liste des projets auquel Apple va contribuer // Source : Apple

Dans cette liste on peut commencer par mentionner Chromium, qui sert de base à Google Chrome et Microsoft Edge. Les deux navigateurs devraient donc être parfaitement optimisés pour les nouveaux produits Apple très rapidement. Pour le reste, il s’agit essentiellement d’outils et d’APIs très populaire utilisés par les développeurs. Cela signifie que les applications ou jeux qui les utilisent pourront rapidement être optimisés une fois que les outils auront été patchés. Electron, Node, OpenJDK ou Python 3 en sont quelques exemples.

Apple n’a pas oublié les créatifs il semblerait puisque l’on peut voir dans la liste la gestion du FFmpeg, une collection de logiciels permettant le traitement des codec audio et vidéo les plus populaires, mais aussi Cineform CFHD, le codec video poussé par GoPro.

Sans toucher directement l’utilisateur final dans la plupart des cas, cette annonce est particulièrement cruciale de la part d’Apple pour démontrer l’investissement de la firme dans sa nouvelle plateforme. À titre de comparaison, Microsoft n’a pas montré le même niveau d’investissement dans les projets externes pour les rendre compatibles avec Windows on Arm, à ce jour.

Les derniers articles