Pour Donald Trump, « peu importe » si Apple ne vend plus d’iPhone en Chine

 

Interrogé sur la question du bannissement de WeChat et de l'implication que cela pourrait avoir sur des compagnies comme Apple, Donald Trump s'est montré totalement désinstéressé.

Donald Trump en conférence de presse

Donald Trump en conférence de presse // Source : CNBC

Pour Donald Trump, la « sécurité nationale » prévaut sur l’économie de certaines grandes entreprises de son pays. Il l’a rappelé une nouvelle fois à l’occasion d’une conférence de presse alors qu’il était interrogé sur les conséquences du bannissement de WeChat.

Une nouvelle guerre froide

Le Président des États-Unis semble véritablement avoir une dent contre les entreprises chinoises. Après avoir bloqué toutes transactions entre des entreprises américaines et Huawei, Donald Trump s’est trouvé une nouvelle cible : WeChat et TikTok.

Pour des questions de sécurité nationale, l’homme le plus puissant du monde a signé des executive orders visant à interdire deux nouveaux acteurs chinois sur le sol américain : TikTok, le réseau social, et WeChat, la plateforme de messagerie instantanée. Si ces décrets venaient à être validés, les entreprises américaines pourraient se retrouver confrontées au même problème qu’avec Huawei, à savoir ne plus pouvoir commercer avec ces géants chinois, créant ainsi des implications à l’échelle mondiale.

En dehors de l’interdiction de l’usage de ces applications sur le sol américain, les deux plateformes pourraient se retrouver exclues des boutiques d’applications de Google et Apple. Un coup dur pour le second qui ne propose pas de boutique tierce et qui se retrouverait donc privé de ces applis dans le monde entier.

Selon les premières estimations, 95 % des utilisateurs chinois préféreraient se passer de l’iPhone plutôt que d’abandonner WeChat, utilisé dans le pays non seulement pour communiquer, mais aussi pour payer, prendre les transports et plus encore.

Donald Trump n’en a rien à faire

À l’occasion d’une conférence de presse, Donald Trump a été interrogé sur la question des répercussions que cela pourrait avoir sur les résultats d’entreprises comme Apple, mais aussi Ford ou Disney pour ne citer qu’elles. Le Président s’est alors fendu d’un laconique « whatever » (« peu importe »).

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

« Je dois faire ce qui est bon pour la sécurité de notre pays », a-t-il précisé, « nous avons été très déçus par la Chine ». Des paroles fortes qui démontrent la ligne politique très agressive de l’ancien homme d’affaires.

Pour Apple, c’est un coup dur. Même si la marque à la pomme n’est plus leader sur ce marché, ce changement pourrait représenter une baisse de ses ventes de l’ordre de 30 %. Une annonce qui s’est forcément suivie d’une baisse de 1,45 % de l’action AAPL en bourse, avant de connaître un regain d’énergie en fin de journée.

Au moins, le message est clair…

Vous lisez actuellement un article de FrAndroid, un site dédié aux technologies nouvelles, actuelles et anciennes quand souffle un vent de nostalgie. L’immense majorité de notre lectorat suit de près tout ce qui touche à…
Lire la suite

Les derniers articles